Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -
Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -
Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -
Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -
Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -
Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -
Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -

Crédit photographique Philippe Poisson : Réclusion culturelle à temps à Biarritz -

Élégante station balnéaire du sud-ouest de la France, Biarritz était autrefois le lieu de villégiature préféré de la noblesse. C’est aujourd’hui la capitale européenne du surf. Prise d’assaut tout l’été, elle connaît un véritable essor touristique. À Biarritz, vous ne trouverez ni le luxe ni les paillettes de la Côte d’Azur, mais vous croiserez aussi bien des vacanciers chics et aisés que des surfeurs en tongs, et vous entendrez parler français, espagnol et basque. La Grande Plage est le véritable pôle d’attraction de la ville. Juste derrière, visitez le casino Art déco restauré, et promenez-vous au hasard des rues jusqu’au vieux port, à l’ouest de la ville.

France Biarritz ville impériale - Vidéo Ina.fr

3 216 258 pages vues sur le blog en construction de Philippe POISSON créé le 11 décembre 2008. Repères à votre disposition concernant l’Histoire de la Police, de la Gendarmerie, des Galères, des Bagnes maritimes et coloniaux, des Prisons, des colonies correctionnelles, des maisons de correction, des Hospices, des Hôpitaux… en passant par de nombreux articles consacrés à l’histoire du vêtement, à l'histoire de la vie quotidienne, des portraits de femmes et d’hommes qui ont traversé « l’Histoire » et « la petite Histoire »… Visites totales au 15 juillet 2015 : 1 940 867

Commenter cet article