Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

 L'entrée de la colonie horticole et pénitentiaire pour enfants est toujours visible au lieu-dit Maison-Neuve. Photo archives © Photo Rebeix Philippe -

L'entrée de la colonie horticole et pénitentiaire pour enfants est toujours visible au lieu-dit Maison-Neuve. Photo archives © Photo Rebeix Philippe -

Archive de presse - L''histoire de la colonie horticole et pénitentiaire, située au village de Maison-Neuve, sur la ville de La Couronne, ressurgit cent ans après.

Plusieurs membres du comité de quartier des Terres-Blanches dont Nathalie Saivres déléguée, ont entrepris des recherches aux archives départementales avec le concours du maire, Jean-François Dauré et des actuels propriétaires d'une partie du site.

« L'idée de faire renaître l'histoire de ce pénitencier, souligne Jacques Bellefaye, a germé quand un homme est venu me rendre visite en 1985 et s'est présenté comme un ancien du pénitencier. Il demandait à revoir les lieux où il avait été enfermé, enfant, avant de mourir. » Jacques Bellefaye, qui habite sur une partie du site, est un descendant du directeur de la colonie. C'est lui qui fera visiter cet ancien bagne pour enfants ce week-end (lire ci-contre) .

Cette colonie pénitentiaire a fonctionné de 1897 à 1911.Jusqu'à ce qu'éclate l'affaire Albert Beneteau. À 16 ans, ce dernier avait été mis au cachot pour avoir volé une carotte. Il passera vingt-et-un jours dans une cellule. Gelés, ses pieds seront amputés.

Pour une carotte volée.

Pour des larcins

Ils étaient entre 20 et 60 enfants (garçons) en captivité dans ce bagne suite à des condamnations pour vols et larcins bénins (quatre ans pour un vol de canard ou trois ans pour un vol de citrouille).

50 % d'entre eux s'évadaient avant d'être récupérés très souvent (une prime de capture de 15 francs était allouée) et mutés dans des unités plus sévères. Les captifs devaient construire des canalisations au village et travailler un jardin de 17 ha, de 3 heures le matin à la tombée de la nuit. Il existait également des contrats de louage pour des travaux agricoles chez des privés.

Le Conseil municipal, le comité de quartier, l'association Bouillon d'ID16 et les « Amis du Monde diplomatique », ont également programmé une exposition et une conférence-débat. Pour rendre hommage à ces enfants détenus dans des conditions abominables. Philippe Rebeix

Un bagne pour enfants il y a 100 ans - Sud Ouest

1897-1911, la colonie pénitentiaire de La Couronne

Bagne de La Couronne, Charente - YouTube

Le bagne pour enfants de La Couronne, Charente - YouTube

Il y a 100 ans, un bagne pour enfants à La Couronne [+vidéo]

Commenter cet article