Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Le sort des prisonniers allemands | La Libération de Paris

L’historien Adrien Dansette estime les pertes allemandes pendant la Libération de Paris à 3 200 tués dans les combats et 12 800 prisonniers. De nombreux témoins rapportent que les soldats craignent par-dessus tout de tomber aux mains des « terroristes ». A force de les avoir diabolisés auprès de la population civile ont-ils fini par croire à leur propre discours ? Ils n’acceptent de se rendre qu’à des militaires. Des officiers de réserve ayant sorti leur uniforme du placard (d’où leur surnom d’officiers naphtaline) ont enfin un rôle à jouer et parfois au grand dam des FFI qui n’entendent pas se faire voler la victoire. La reddition auprès des Américains ou des soldats de la 2ème Division blindée est, bien entendu, la solution la plus recherchée. Mais ils n’entreront dans Paris que le 25 août. Quelques témoignages font état de suicides, certains jusqu’au-boutistes préférant la mort à la captivité. A moins que ce ne soit par peur de la loi du Talion ? En effet la garnison allemande a commis de nombreuses exactions pendant la semaine insurrectionnelle. Au lendemain de la libération on découvrira des fosses communes au Fort de Vincennes et à la caserne de la République, des cadavres mitraillés et abandonnés au Fort de Romainville, des corps sommairement enterrés Porte d’Orléans et dans un terrain vague près du boulevard Malesherbes...

Le sort des prisonniers allemands | La Libération de Paris

Commenter cet article