Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

« Les Dents du bonheur » Nicole Calfan
« Les Dents du bonheur » Nicole Calfan
« Les Dents du bonheur » Nicole Calfan

Marginale dans son métier parce qu'un peu trop bien élevée, éprise de pureté et de justice, Nicole Calfan, petite fille du Champs-de-Mars aux dents du bonheur, s'en est cassé plus d'une en voulant suivre sa ligne et faire de la résistance dans un milieu où tous les coups sont permis. De la Comédie-Française aux feuilletons qui ont bercé l'histoire de la télévision, des scènes de théâtre de toute la France aux films avec Alain Delon ou Dirk Bogarde, ce petit bout de femme énergique a tout vu, aimé, joué, enduré. Mais quel bonheur insatiable, après trente ans de carrière aux côtés de Jean-Paul Belmondo, Georges Descrières, Roger Hanin, Jean Poiret, Jean Yanne et tant d'autres, que de pouvoir encore éclater de rire devant son miroir ou pleurer sur l'épaule d'un de ses enfants pour un rôle qui se dérobe ou une proposition qui enchante. Comédienne à fleur de peau, elle raconte sans détours les passages à vide comme les grands moments de jeu, les remises en question comme les instants de joie. Un ouvrage sincère, tendre et émouvant où elle se donne à voir dans sa plus simple vérité.

Biographie de l'auteur :

Nicole Calfan est comédienne. Elle a déjà publié chez Flammarion un roman intitulé L'Etouffe-cœur.

Voir le site internet de l'éditeur Flammarion

 

Nicole Calfan "Interview Comme Jean Yanne" - Archive INA ...

Année d'édition 2003
Editeur Flammarion
Collection Docs Témoignages

Interview biographie Nicole Calfan : 1ère partie - Archive ...

Interview biographie Nicole Calfan : 2ème partie - Archive ...

JC Poirot les p'tites têtes Nicole Calfan 1982 - Dailymotion

Nicole Calfan, un dimanche aux jardins - YouTube

« Les Dents du bonheur » Nicole Calfan

Après le Conservatoire où elle suit les cours de Raymond Girard, Nicole Calfan entre à la Comédie-Française où elle reste six ans jusqu'en 1968. La même année, elle apparaît pour la première au cinéma dans Le Grand amour de Pierre Etaix, puis dans Borsalino de Jacques Deray (1969). Elle se fait une spécialité des personnages de jeunes filles légères dans les films de Jean Yanne, et de petites amies de voyous dans des polars (Le Casse d'Henri Verneuil, 1970; Le Gang à nouveau de Jacques Deray,... Lire la suite

Commenter cet article