Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Margaretha Zelle alias Mata Hari © BNF -

Margaretha Zelle alias Mata Hari © BNF -

Retour sur la vie hautement romanesque de Mata Hari, de son vrai nom Margaretha Zelle-Mac Leod qui créa sa légende et devint l'archétype de l'espionne et de la femme fatale, fatale surtout pour elle-même...

Aventurière affabulatrice et mythomane, Margaretha s'inventa des passés prestigieux et une vie rêvée. Egérie de la Belle Epoque, cocotte et danseuse adulée, elle créa un style chorégraphique, une pseudo danse orientale qu'elle voulait sacrée, leva le tabou du nu, première femme moderne dans une société puritaine encore ancrée dans le XIX siècle. Des archives révélées au public - le dossier du conseil de guerre - permettent d'avoir une plus juste approche de la vie ambiguë et des activités réelles de celle qui fut fusillée en octobre 1917 sur présomption d'espionnage. On la voulait manipulatrice, agent double, dévoreuse d'hommes, immorale surtout. A la charnière entre deux mondes, le XIX finissant dans la frénésie de la Belle Époque et le tragique XX siècle, Mata Hari fut surtout la proie maladroite et inconsciente des circonstances, la victime collatérale de la fureur des hommes dans une guerre carnassière qui demandait des victimes expiatoires. Dernier entrechat de l'Histoire, le mythe survit aux légendes, aux rumeurs et à la désinformation. La femme abandonnée de tous, tombée sous les balles française le 15 octobre 1917 garde son aura et cet étrange pouvoir d’envoûtement qui fait d'elle un personnage mythique de notre imaginaire.

Par Françoise Estèbe

Réalisation : Anne Sécheret

Rediffusion du 01/06/2013

  1. Mata Hari (1876-1917) 59 min.Écouter l'émission

 

Avec :

- Anne Bragance, auteur de "Mata Hari" éd. Belfond
-  Philippe Collas, arrière petit fils de Pierre Bouchardon Capitaine Instructeur du procès de Mata Hari, auteur de "Mata Hari - sa véritable histoire" ed. Plon
 - Patrick Pesnot, journaliste qui a préfacé "Le dossier secret du conseil de guerre"
- Emmanuel Pierrat, avocat, éditeur
 - Jean-Marc Loubier, auteur de "Mata Hari la sacrifiée" ed. Acropole
 Archives INA

Sites sélectionnés par Annelise Signoret, de la Bibliothèque de Radio France :

- La version française du site Mata-Hari.com

- Le dossier Mata Hari sur le blog "Les grandes guerres et leurs hommes"

- Les vies de Mata Hari, d’après les documents originaux de la bibliothèque Philippe Zoummeroff

- Dossier Mata Hari sur le site de la chaîne de TV, 13ème rue

- Mata Hari au cinéma

- Jeanne Moreau en Mata Hari (agent H21) dans le film de Jean-Pierre Richard (1964)

Mata-Hari, sa véritable histoire...

Mata-Hari, sa véritable histoire...

"Le mythe de Mata-Hari, beauté exotique espionne internationale, revu par le petit-fils de celui qui instruisit le procès. "Construit comme une enquête policière, ce livre suit à la trace celle que l'on peut considérer à juste titre comme la première femme du XXe siècle, une femme jugée et exécutée par des hommes qui défendaient les valeurs puritaines qu'elle avait toujours combattues. Basé sur les documents les plus récents, il donne une vision globale de Mata, de sa vie, de sa personnalité. J'ajouterai qu'étant le petit-fils de Pierre Bouchardon, l'homme qui instruisit le procès de Mata, j'ai eu accès à des éléments familiaux, à des archives encore secrètes, à des éclairages jusque-là passés sous silence." (Philippe Collas)"

 

Mata-Hari, sa véritable histoire

 Auteur : Collas, Philippe

Editeur : Plon 

Date de parution : 2003

 

Mata-Hari. Le dossier secret du conseil de guerre

Mata-Hari. Le dossier secret du conseil de guerre

Document 2001 - Le 15 octobre 1917, à 6 h 15 du matin, Margaretha-Geertruida Zelle MacLeod, plus connue sous son nom de scène de Mata-Hari, meurt sous les balles du peloton d'exécution au polygone de tir de Vincennes. Hier encore désiré par tant d'hommes, le corps de la belle danseuse est livré au médecin-légiste.

 

Pourtant, avec le linceul, l'oubli ne tombe pas sur Mata-Hari. Au contraire. Les rumeurs les plus folles circulent déjà, vite relayées par la presse : elle n'est pas morte. Après un simulacre de fusillade, elle a été échangée contre un agent français. Ou plutôt non, elle a été sauvée à l'instant suprême par son beau capitaine russe, qui l'a enlevée sur son cheval blanc. Ou bien... Les journaux répandent en l'enjolivant chaque fois un peu plus, l'incroyable histoire de la bayadère frisonne qui, dix ans avant la guerre, avait séduit le Tout-Paris par ses " danses sacrées javanaises ".

 

On évoque son corps voluptueux, offert nu à la ferveur d'un public haletant. On se chuchote la liste de ses amants : le prince de L***, le colonel von R***, des rois de la finance ou des affaires, des musiciens, des officiers, des ministres même, dont un de la Guerre ! De vraies ou fausses indiscrétions soulèvent un coin du voile, brodent sur l'amazone, ses exploits guerriers et amoureux. Vedettes et figurants du drame bombent le torse et racontent leur rôle - décisif, cela va de soi.

 

Bien sûr, le procès était à huis clos et je n'ai pas le droit de vous le dire, mais... Chacun y va de ses mémoires de guerre ou d'alcôve, de son vrai-faux roman... Hollywood s'empare du personnage. Les plus grandes stars internationales incarneront la belle espionne. Mata-Hari n'appartient plus à la France, à la Hollande, à son époque... Elle ne s'appartient plus, elle est patrimoine de l'humanité. Un archétype, universel et éternel : l'amour-la mort.

 

La femme fatale. Un mythe qui, depuis, n'a cessé d'obscurcir l'Histoire. Mais aujourd'hui, les archives parlent. Et l'histoire qu'elles racontent est plus mystérieuse, plus forte, plus pathétique que tous les scénarios. Grâce à une autorisation spéciale du ministère de la Défense, les Éditions Italiques ont pu ouvrir tous les cartons de la justice militaire. Scanner les pièces originales du procès et les retranscrire mot à mot.

 

C'est l'intégralité du dossier Mata-Hari qui est ainsi publiée dans ce livre, pour la première fois, alors que le secret ne devait être levé qu'en 2017. Rapports de filatures, interrogatoires, pièces à conviction, lettres de la suppliciée écrites avec du sang et des larmes du plus profond de son infâme prison... Ces quelque 600 pages très denses, le plus souvent tragiques, parfois drôles, toujours émouvantes, révèlent enfin tous les éléments qu'ont eus en main les magistrats du 3e Conseil de guerre, le 24 juillet 1917, pour décider si " la femme Zelle MacLeod dite Mata-Hari " était bien H 21, coupable " d'espionnage et d'intelligences avec l'ennemi ", et si elle devait vivre ou mourir.

 

Le procès en réhabilitation doit-il commencer ? Vous allez en juger.

 

Mata-Hari. Le dossier secret du conseil de guerre

Jean-Pierre Turbergue , Collectif

Broché

Paru le : 01/11/2001

Éditeur : Italiques

 

Ce titre dans d'autres formats & éditions

Mata-Hari, espionne ou victime ? Coffret 2 volumes : Le dossier secret du conseil de guerre. Autopsie d'une machination

Commenter cet article