Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des peines  développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Comme un bonheur n’arrive jamais seul … et pour son 402ème portrait du jour, nous accueillons avec infiniment de plaisir Veronique Lixivel.

Portrait de Vérone, réalisé par notre amie Valérie Valeix, notre abeille criminelle préférée.

https://criminocorpus.hypotheses.org/57625

Bienvenue Vérone sur le très prisé et discret carnet Criminocorpus. Ph. P

__________________________________________________


Née dans les Yvelines en 1971, passionnée d’Histoire, V. Valeix a été membre de la Fondation Napoléon. À la suite d’un déménagement en Normandie, intéressée depuis toujours par l’apiculture (son arrière-grand-père était apiculteur en Auvergne), elle fonde les ruchers d’Audrey. Elle s’engage alors dans le combat contre l’effondrement des colonies, la « malbouffe » et dans l’apithérapie (soins grâce aux produits de la ruche).
Elle eut l’honneur d’être amie – et le fournisseur de miel – de sa romancière favorite, Juliette Benzoni, reine du roman historique, malheureusement décédée en 2016. Cette dernière a encouragé ses premiers pas dans l’écriture « apicole »…

« Photographieen grec écrire avec la lumière…Véronique Lixivel alias Vérone Lixelle va encore plus loin : à travers ses chroniques, elle résume les histoires des auteurs et pare leur couverture de lumière à travers un cadre exceptionnel. Portrait dune photographe pas comme les autres, par lAbeille Criminelle.

Vérone, bonjour et bienvenue sur le carnet Criminocorpus. Ton blog littéraire est intitulé « « Les patchoulivres de Vérone »  d’où vient ce nom  Evoque-nous ton parcours en quelques lignes.

Voici la petite histoire des Patchoulivres …

Lors d’une émission littéraire télévisuelle l’animateur pose une question à ses invités « Quelle est pour vous le mot ayant la plus belle musicalité , la plus belle mélodie ? » Je me suis donc amusée à chercher quelle était pour moi ce mot. Puis quelques jours plus tard en écoutant une chanson des Dupont Electriques j’ai entendu ce mot « patchoulis » susuré, murmuré par le chanteur Erick Casero, j’avais trouvé le mot avec la plus belle musicalité, la plus belle mélodie !! Donc en cherchant un nom pour mon blog j’ai tout de suite pensé aux Patchoulis et c’est devenu Les Patchoulivres de Vérone.

Mon parcours … j ‘ai toujours dévoré les livres depuis mon enfance. Une passion depuis toujours.

En découvrant il y a 6 ans les salons littéraires, où j’ai fait la connaissance de nombreux auteurs j’ai eu envie de créer un blog littéraire et donner ainsi mon ressenti de lectrice, permettre un échange entre l’auteur(e) et moi, lectrice !! Puis au fil des chroniques ma passion de la photographie a trouvé sa place dans mon blog.

Je suis passionnée de photographie depuis de nombreuses années et en 2018 je me suis inscrite à une formation photographique à l’Ecole d’Art Appliquées de Reims (EDAA).

La formation est sur 3 ans et se finira en juin 2021.

L’idée de mettre en « situation » les livres que tu chroniques a-t-elle fait partie de ton objectif dès le début ? Cela test venu comment ?

Non au départ je souhaitais juste chroniquer les livres et l’idée de mettre en scène est arrivée au fur et à mesure du temps. J’ai trouvé que l’idée de mettre en image un extrait ou l’ambiance du roman, du polar à travers la photographie apportait un plus à mon blog. Je voulais aussi toucher un large public. Et en y ajoutant une image je pouvais attirer éventuellement les « non lecteurs » !!

Trouver une photographie pour accompagner un livre peut être assez difficile si le livre n’éveille en moi aucune émotion.

Tu es également conceptrice de couverture (dont deux des miennes Dix petits frelons s et Mort d’un bougie  de la série Crimes et Abeilles) de la demande du client à la livraison, par combien d’étapes passes-tu ?

Oui j’ai la chance d’ illustrer avec mes photographies la couverture de quelques livres.

« SEUL Confusion » Tome 1, « SEUL Renaissance » Tome 3 de Belisa Wagner  et deux des tiens.

Au départ l’auteure m’explique ses souhaits, me donne quelques directives. Pour Belisa la demande était « photo noir et blanc avec un jeune homme sans que l’on dévoile son visage ».  

Pour « Dix petits frelons » tu m’avais demandé des frelons et des nénuphars et pour « Mort d’une bougie », ton souhait était une bougie vacillante sur fond noir.

Je réalise alors plusieurs prises de vue et les propose à l’auteur. Une fois le choix établi il peut y avoir encore quelques petits réajustements.

Tu chroniques toutes sortes dauteurs donc dhistoires différentes. As-tu un genre préféré ?

J’aime la diversité et je n’ai pas de genre préféré. J’aime justement passer d’un univers à un autre en passant par le polar, le thriller, le roman, les Nouvelles, la poésie, …

Chaque genre littéraire a son charme.

T’es-t-il arrivé de chroniquer un livre sur lequel tu avais dès le départ un a priori soit sur le contenu, soit sur lauteur ?

Oui mais très rarement. J’ai parfois eu cette sensation par rapport à une couverture de livre.

Je suis très sensible aux couvertures de livres et je trouve qu’une mauvaise couverture peut desservir le livre. Je n’aime pas lire la 4ème de couverture donc je « cible » vraiment la couverture . J’aime aussi me faire une idée lors d’une rencontre avec un auteur ou lors d’un interview (télé, ..).

Et je dirai que j’ai parfois été « séduite » par l’auteur(e) et déçue par ses écrits !

Travailles-tu avec des maisons d’édition ?

Non mais j’ai été contactée il y a plusieurs mois par une maison d’édition en Belgique Quadratures. Une maison dédiée uniquement aux recueils de Nouvelles. Par ce biais j’ai découvert cette littérature et je suis de plus en plus fan.

Cette maison d’édition me propose à chaque fois leurs nouvelles sorties littéraires. Et c’est du haut de gamme !!

Pour placer les livres chroniqués en situation, test-il arrivé de visiter des endroits insolites ?

Non pas vraiment mais ce sont plutôt les livres chroniqués qui vivent de petites aventures. Lors de la prise de vue avec les livres j’ai eu quelques frayeurs. Un livre tombait du pont Mathilde à Rouen, un autre restait dehors durant trois jours parce que je l’avais positionné sur un mur avec des fils barbelés et qu’il avait glissé de l’autre côté du mur, d’autres tombaient dans l’eau, dans la boue…

Mettre les livres en situation reste une manipulation risquée pour eux ! (humour!)

Devenir photographe, un rêve de petite fille ?

Non j’ai découvert la photographie vers 30 ans ! D’abord en photographiant mes enfants puis mon plaisir de photographier s’est amplifié durant mes 10 ans de présidence d’un club de natation. Où j’ai passé des heures et des heures au bord des bassins lors des compétitions, entrainements à photographier les nageurs.

Fais-tu beaucoup dexpositions et comment sont-elles accueillies par le public ?

Je fais des expositions très régulièrement. J’expose d’ailleurs mes photos liées aux livres lors de salons littéraires.

J’ai aussi exposé à la bibliothèque universitaire Lettres, SHS, STAPS, Sciences de Mont Saint Aignan et animé un atelier littéraire dans le cadre de La nuit de la lecture en janvier 2020.

Le public est assez intrigué par mes photos et cherchent à comprendre ma démarche.. Des échanges très enrichissants.

Es-tu également photographe « classique » en pratiquant le reportage mariage, grossesse bébé etc… ?

Oui je propose des shooting individuels, grossesse et très bientôt bébé.

Je fais aussi des soirées anniversaire et soirée baby shower.

J’attends la fin de ma formation pour me lancer dans le reportage de mariage.

Envisages-tu d’écrire tes mémoires en relatant des anecdotes de chroniqueuse photographe ?

Non je n’ai pas de projet écriture. Dans 20 ans peut-être !! (humour!)

Les journées sont déjà trop courtes pour réaliser mes envies et projets photographiques.

Mais je souhaite combiner entre très longtemps mes deux passions Littérature et Photographie !

Merci Vérone pour cet échange qui permettra aux lecteurs du carnet Criminocorpus de découvrir lartiste que tu es. »

__________________________________________________

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique « portrait du jour » permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, mais pas que, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson, membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville, directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITES

Relecture S.P. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article