Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe Poisson

Charles Aubert, auteur des polars "Bleu Calypso" et "Rouge Tango" aux Éditions Slatkine

En attendant de publier ce portrait du jour dans la nouvelle version "Culture et Justice" de l'association Criminocorpus, nous mettons en ligne celui de Charles Aubert sur mon blog perso.

Charles Aubert est diplômé de la Faculté de droit et de science politique d'Aix-Marseille (1985-1991).

Charles Aubert était responsable du réseau commercial d'une société d'assurances. À la faveur d'un changement de vie, il quitte la ville et s'installe au sud de Montpellier avec sa famille. Il choisit une maison proche de l'étang des Moures, où il fabrique des bracelets-montres, à son rythme. Son premier roman et premier tome d’une trilogie, Bleu Calypso, paraît aux Éditions Slatkine en 2019, suivi en 2020 de Rouge Tango chez le même éditeur.

Prix du jury du Prix de l'Evêché Sud Est 2020

Finaliste du prix de l'Embouchure 2020

Bienvenue Charles sur la page " Culture et Justice"

https://www.facebook.com/pageculturejustice

____________________________________________________________________________

QUEL EST VOTRE PARCOURS ?

Après une carrière dans le management et un dernier poste occupé de Responsable du Réseau Commercial d’une Mutuelle d’Assurance, j’ai décidé, il y a huit ans de ça, de changer de vie.

Mon objectif était simple : vivre au plus près de la personne que je suis vraiment et essayer de réaliser les rêves que je faisais quand j’étais enfant.

Un de ces rêves était de devenir écrivain. Je me suis donc lancé. J’ai écrit BLEU CALYPSO et j’ai envoyé le manuscrit à plusieurs éditeurs. J’ai eu la chance d’être rapidement retenu par les éditions Slatkine & Co.

Aujourd’hui, j’ai publié mon deuxième roman : ROUGE TANGO en janvier dernier, en même temps que BLEU CALYPSO paraissait en poche aux éditions Pocket.

Mon troisième roman paraitra toujours chez Slatkine & Co le 4 mars prochain.

CONNAISSEZ-VOUS L’ORIGINE DE CE RÊVE D’ENFANT ?

J’étais un enfant un peu décalé qui ne comprenait pas toujours les codes sociaux. C’est dans les livres que j’ai appris beaucoup de choses concernant les rapports avec les autres. C’est aussi dans les livres que j’ai commencé à mieux comprendre les filles. Mais bon, j’ai aujourd’hui plus de cinquante ans et je ne comprends toujours pas tout. Donc, je continue de lire et maintenant j’ai ajouté l’écriture, histoire de me donner une chance supplémentaire.

En écrivant, j’ai donc l’impression de payer un tribut à la littérature. Peut-être qu’un jour, un de mes livres donnera une clé à quelqu’un. C’est tout ce que j’espère.

VENONS-EN AU FAIT, QU’ÉCRIVEZ-VOUS ?

J’écris des romans policiers qui se situent un peu à contre-courant de la production majoritaire, dans le sens, qu’ils ne se complaisent pas dans la violence. Mon objectif est de proposer une lecture qui aille plus vers la lumière que vers l’ombre.

Mes romans racontent l’histoire de Niels Hogan. Un type qui décide de changer de vie. Il fuit la violence de la ville et l’absurdité d’un travail pour essayer de se reconstruire en vivant une vie apaisée dans le sud de la France. Il s’installe dans une cabane de pêcheur au milieu d’une lagune, pas très loin de la Méditerranée. Il fabrique des leurres pour la pêche qu’il vend sur internet. Malheureusement, un jour, il va découvrir le cadavre d’un homme dans la lagune. Lizzie, une jeune journaliste va enquêter sur cette découverte qui va s’avérer être un meurtre. Elle va faire la rencontre de Niels et essayer au passage de le ramener vers la société et qui sait, vers le sentiment amoureux qu’il avait déserté depuis plusieurs années.

IL S’AGIT DONC D’UNE SÉRIE ?

Oui, dans le sens que l’histoire de Niels et Lizzie va se développer sur plusieurs opus. Par contre, chaque roman peut être lu de façon indépendante. Il s’agit à chaque fois d’une enquête différente qui a un début et une fin. On peut donc lire le deuxième avant le premier, si on le désire.

QUELS SONT LES PARTICULARITES DE VOS ROMANS ?

Je l’ai dit. Un ton plus léger, un peu d’humour. Mon objectif est de faire en sorte que, quand le lecteur termine un de mes romans, il ait plus envie d’aller partager un plateau d’huitres et une bouteille de vin blanc avec des amis que d’aller se pendre.

Il y a aussi un peu de poésie. Chaque début de chapitre commence par un haïku qui est un petit poème japonais de trois lignes. Ce haïku vient donner une coloration sur le chapitre qui vient. Parfois, il vient même donner un petit indice sur ce qui va suivre.

Pour finir, la nature a une place très importante dans mes romans. Elle est un personnage à part entière. Je souhaite que le lecteur ressente, à travers sa lecture, la puissance des éléments et l’influence qu’ils ont sur chacun de nous.

QUELS SONT VOS PROJETS ?

Mon troisième roman paraitra le 4 mars 2021. Une nouvelle enquête de Niels et Lizzie avec quelques rebondissements qui vont bouleverser la petite bande d’amis qu’ils ont constituée au bord de la lagune.

En ce moment, je suis déjà en train d’écrire mon quatrième roman qui sera ce qu’on appelle un « one shot », c’est-à-dire un roman en dehors de la série. Ce ne sera pas un roman policier. Il aura un ton totalement différent des précédents, mais pour le moment, je ne peux pas en dire davantage.

____________________________________________________________________________
 

 

Culture et justice rassemble des informations relatives à l’actualité culturelle sur les questions de justice. Histoires, romans, portraits du jour, salon de livres... 

Page indépendante sans but lucratif administrée par Philippe Poisson et Camille Lazare, membres de l'association Criminocorpus.

https://www.facebook.com/pageculturejustice

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Nos autres sites : REVUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article