Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le 13 janvier 1953 éclate à Moscou l'affaire des « médecins empoisonneurs ». Un article de la Pravda accuse ces médecins - tous juifs - de préparer des assassinats médicaux à l'instigation d'une organisation sioniste. Plusieurs médecins sont prestement inculpés et déportés. Parmi eux le médecin personnel de Staline !

 

Selon sa tactique habituelle, le dictateur prévoit de faire condamner les médecins après leur avoir arraché de faux aveux, de les faire pendre sur la Place Rouge, de susciter des pogroms dans le pays, enfin, à l'appel « spontané » de personnalités juives du monde de la culture, de protéger les juifs soviétiques en leur offrant un « asile » dans les régions orientales du pays !

 

L'appel est déjà prêt, ainsi que l'explique l'historien Léon Poliakov (*) quand la mort surprend le « petit père des peuples » et l'empêche de mener à bien son dernier exploit...

 

  1. Complot des blouses blanches : la dernière folie de Staline ...

    www.mystere-tv.com/complot-des-blouses-blanches-la...
    16 déc. 2011
    Celle-ci débuta le 13 janvier 1953, lorsque la Pravda, le principal organe de ... Les médecins visés par le ...
  2. Autres vidéos pour vidéos 13 janvier 1953 Le « complot des ... »

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51K8dhTRVQL._SL500_AA300_.jpgLe 13 janvier 1953, la Pravda révèle qu'un complot odieux a été découvert, visant à assassiner plusieurs dirigeants du Kremlin. Le propagandiste Jdanov en aurait déjà été victime. Les coupables ? Les médecins chargés de les soigner... et qui se trouvent être en majorité juifs. Le " complot des blouses blanches " aura un retentissement mondial. Les arrestations vont se succéder, les suspects seront soumis à des interrogatoires musclés. L'Occident se passionnera pour ce feuilleton, les " partis frères " réclameront la tête des félons tandis que les antistaliniens dénonceront un coup monté dans la grande tradition soviétique. Le caractère manifestement antisémite de la campagne gênera cependant bon nombre de communistes. L'affaire, à la différence des précédentes purges, fera long feu. En effet, la mort inopinée de Staline le 5 mars 1953 désamorce la machine infernale, et les inculpés seront relaxés, quoique jamais réhabilités. La signification politique de cette purge n'avait jamais été analysée en profondeur, faute d'informations concrètes sur ses circonstances et ses protagonistes.

C'est chose faite aujourd'hui, grâce à Jonathan Brent et Vladimir P. Naumov. Profitant de l'ouverture des archives soviétiques sous Gorbatchev et Eltsine, ils ont reconstitué de façon détaillée, pour la première fois, le vrai complot des blouses blanches. Ce complot à tiroirs, ourdi par Staline, visait à doter l'Union soviétique d'un " ennemi intérieur " susceptible de remobiliser les ardeurs révolutionnaires. Staline rêvait-il d'une Shoah à la russe ? Les travaux entrepris pour agrandir les camps de concentration du goulag au-delà du cercle polaire, dont les auteurs ont découvert la trace, le laissent penser. Sa mort subite et mystérieuse sept semaines après la " découverte " du complot laisse également planer un doute : ses âmes damnées du politburo ont-elles pris peur ? Ont-elles estimé que cette fois, le " petit père des peuples " allait trop loin ? L'ont-elles, en un mot, empoisonné ?

Jonathan Brent est américain. Il est le directeur éditorial de Yale University Press et de la collection " Annales du communisme " publiée par le même éditeur. Vladimir P. Naumov est russe. Il est professeur d'histoire et a présidé la Commission de réhabilitation des personnes réprimées créée par le président Gorbatchev.

 

Le dernier crime de Staline : Retour sur le complot des blouses blanches

Jonathan Brent  , Vladimir-P Naumov  , Elie Robert-Nicoud

  • Broché: 409 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (16 février 2006)
  • Collection : C-LEVY
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702136214

 

  1. Le complot des blouses blanches Staline - YouTube

    www.youtube.com/watch?v=L614ZOo3fdQ
    18 févr. 2012 - Ajouté par MrSeb2012
    Un complot crée de toutes pièces par Staline. Visant un seul homme le Docteur Etinger probable concurrent ...

Commenter cet article