Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est aussi la première femme motarde de France. Originaire de Ondres (dans les Landes), Christine a réussi à 19 ans la qualification motocycliste.

Elle a réalisé en fin un rêve qu'elle a longtemps cru impossible.

Passionnée de moto depuis toujours, Christine arrête ses études lorsque la Direction Générale des Douanes ouvre les portes des brigades des Douanes aux agents féminins et organise le premier recrutement mixte.

Adieu les études pour la demoiselle dont la passion pour les deux roues est la plus forte.

Notre amazone suit la scolarité de préposé des Douanes à l'Ecole Nationale des Brigades des Douanes de La Rochelle.

A la fin du stage, l'inspecteur en charge de la formation motocycliste cherche des volontaires pour le prochain stage.

En plus d'une bonne fournée d'hommes, 9 jeunes filles sont volontaires mais Christine est la seule retenue. La sélection est sévère: bon niveau d'études, excellente santé, 1,68 minimum, très bonne vue, des tests psychotechniques, etc.

Christine est affectée 4 mois à Roissy en attente d'intégration pour le prochain stage moto.

Elle repart pour La Rochelle où elle suit un entraînement intensif, seule femme parmi les 15 stagiaires.

En 1981  notre égérie déclarait aux médias: "Le stage est dur, il faut une bonne condition physique. De voir les camarades éliminés inquiète. J'ai chuté en motocross, les collègues m'ont aidé au début puis à force de volonté, j'ai réussi à relever les BSA. Le froid a été le plus difficile à supporter. Par moment, hommes ou femme ont envie de tout laisser tomber mais avec la volonté, nous réussissons et c'est formidable..."

Son entraînement intensif lui a permis de piloter une BMW 600-6, rien ne lui fut épargné afin qu’elle possède la maîtrise complète de son engin d’un poids de 200 kg. L’entraînement comprenait de la moto sur route, bien sûr, accompagné d’exercices de maniabilité et de séances de tout terrain, quel que soit l’état de la chaussée, de jour comme de nuit. Après 5000 km, la souriante Christine conduit sa moto de service comme un vélo.

C'est avec fierté qu'elle est affectée à Valenciennes en 1981, tout heureuse d'être lauréate d'une formation sélective. Elle arbore sa plaque étoilée motocycliste, symbole traditionnel des motards en fonction et porte au côté droit, l'arme réglementaire.


L'arrivée de la première femme motarde inter-administration ne passe pas inaperçue: la presse, la radio, la télévision, tous les médias y vont de leurs couplets.


Concernant les anecdotes, il semble que notre mistinguette n'a pas reçu un accueil délirant de la part de la hiérarchie locale, par contre ses collègues ont très naturellement accepté de travailler avec elle et Christine s’est fait sa place dans la famille des motards professionnels.

Sa vie professionnelle l’a amenée dans les brigades motocyclistes de Périgueux, Marne la Vallée, Dax où elle a travaillé avec Claude Dossarps et depuis la fermeture de cette dernière unité en 2004, au groupe motocycliste de Bayonne. Pendant 4 années, notre collègue a œuvré au sein des services de recherche de la DNRED en tant qu’agente motocycliste chargée des filatures et interceptions délicates...

Patrick P. – décembre 2005 – Gabelou.com
http://www.gabelou.com/des-talents/les-douaniers-ont-du-talent/christine-vicente-premiere-femme-motocycliste.html

 


Douanes françaises (3)


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article