Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la fin de l'année 1916, Woodrow Wilson est réélu à la présidence des Etats-Unis grâce à un programme électoral qui tient en une phase : " il a maintenu les Etats-Unis hors de la guerre ". Quelques mois suffisent pourtant à retourner l'opinion américaine et les Etats-Unis entrent dans le conflit aux côtés des Alliés le 6 avril 1917. Une commission dont le membre le plus éminent est le maréchal Joffre est immédiatement envoyée à Washington. Celui-ci s'adresse sans ambiguïté aux autorités américaines. Il faut " des hommes, des hommes et encore des hommes " pour poursuivre et gagner la guerre en Europe. Son discours, bien que choquant pour beaucoup d'Américains, a le mérite d'être franc et réaliste et c'est à ce titre qu'il est perçu. Les Etats-Unis mettent toute leur puissance au service de la guerre et les premiers contingents américains arrivent en juin 1917. Un an plus tard, près d'un million de doughboys sont sur le pied de guerre en Europe. Dès lors, c'est à la Gendarmerie nationale que va échoir la lourde tâche de gérer quotidiennement la présence massive des Américains sur le sol français, en particulier grâce aux prévôtés françaises près des unités américaines...

Les prévôtés françaises près des unités américaines (1917-1919)

André RAKOTO

Revue historique des armées, numéro spécial gendarmerie, 1998


L'intégralité de cet article est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/04histoire/articles/gendarmerie/histoire/rakoto1/rako1.htm

 


Police - Gendarmerie - Femmes (103)

Commenter cet article