Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

... Policiers et magistrats enquêteurs ont gardé pour le "préfet du maquis" une haine tenace. Ainsi prend forme, lorsqu'il apparaît que l'accusation n'est pas fiable et qu'une mise en liberté provisoire est imminente, la tentative de liquidation. Le 22 février 1954, les Renseignements généraux sont avertis que Guigouin s'est suicidé dans sa cellule. Un inspecteur venu constater le décès trouve le prisonnier assis sur sa couchette. Une erreur de timing dont on peut penser qu'elle lui a sauvé la vie. Par dépit, une demi-heure plus tard, le surveillant-chef Méron et le gardien Cueille entreront dans sa cellule et le tabasseront à coup de gourdin pendant plus d'une demi-heure. Guingouin, entre la vie et la mort, est transporté à Toulouse, à l'hôpital, puis en service psychiatrique. Rétabli en quelques semaines, il est ramené à la prison de Brive, et vite mis en liberté provisoire : le dossier d'accusation est vide...


Dossier sur l'une des plus belles figures de la Résistance, Georges Guigouin, surnommé " Lou Grand " surnom que lui valait sa haute stature surmontée d'un béret, qui ornera sa tête jusqu'à ses derniers jours...

 

Guinguin__l'éternel_rebelle__doc_10_juin_2004

Georges_Guingouin_2

 


Guerre 1939 -1945 - Vichy (114)


Hommes et femmes en politique (34)

Commenter cet article