Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« ... La fréquence des différents types de maladie et le profil de la mortalité apparaissent comme l'aboutissement de toutes ces conditions matérielles et aussi psychologiques, qui rythment l'existence quotidienne des condamnés aux travaux forcés. On meurt au bagne comme on mourrait aux galères, c'est-à-dire surtout au début de la peine, lors de la phase d'intégration. Les années les plus éprouvantes sont les premières, parce que ce système brime, brutalise et éprouve sévèrement les nouveaux venus. Cette attitude est délibérément provoquée par les forçats eux-mêmes, mais aussi par les surveillants qui n'épargnent pas les corvées et les grosses fatigues à la nouvelle chiourme. Les récidivistes, les « chevaux de retour », supportent nettement mieux la première année de captivité. Auteur d'une minutieuse étude comparée sur la mortalité dans les prisons et dans les bagnes, le docteur R.Chassinat souligne qu'au bagne,


« la mortalité est la plus considérable, et cela dans une proportion très notable, pendant la première année de captivité ; qu'elle se soutient à un assez haut degré pendant la deuxième, et qu'ensuite elle marche en décroissant (...) quand le tribut est payé, quand la réaction vitale a repris le dessus, par l'effet de l'habitude ou par suite d'une perversité plus grande, alors l'existence du bagne ressemble à toutes les autres pour l'espèce d'individus qui doivent la subir. Elle devient une existence d'ouvrier suffisamment vêtu, logé, nourri, travaillant à son aise à l'air libre ; et le genre de vie de la chiourme ainsi compris, non seulement n'est pas incompatible avec la santé, mais il arrive qu'il n'est pas sans quelque charme pour ces êtres dégradés » ...

 

 


« On meurt au bagne comme on mourrait aux galères »

 

http://storage.canalblog.com/52/26/534743/32719207.pdf
(Scènes quotidiennes de la vie des bagnes maritimes au XIXe siècle)

 

Fiche pédagogique n ° 3 – document  de Philippe Poisson

 


Bagnes portuaires et pontons (10)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article