Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans son célèbre ouvrage La Civilisation des mœurs, le sociologue allemand Norbert Elias faisait l'hypothèse de l'existence d'un processus de civilisation traversant l'histoire des sociétés européennes depuis la fin du Moyen Âge et réduisant le niveau des violences physiques interpersonnelles.

Pourtant, l'idée d'un " retour à la violence physique " - fortement médiatisé et politisé - prédomine dans les sociétés occidentales où l'"insécurité " est redevenue, au tournant du XXIe siècle, un sujet majeur. Replaçant ces débats dans une perspective historique et comparative, douze historiens et sociologues, spécialistes reconnus de l'étude du crime, dressent ici un bilan des connaissances scientifiques inédit en langue française.


Ils livrent d'abord une discussion méthodologique particulièrement poussée pour déterminer la valeur des statistiques en matière d'homicide et l'intérêt qu'elles représentent pour mesurer l'évolution des violences physiques dans l'histoire des sociétés européennes. Ils montrent ensuite quels sont les lieux, les protagonistes (auteurs et victimes) et les motifs des homicides tout au long de cette histoire, de même que le rôle qu'a joué leur répression judiciaire croissante.


A travers cette histoire du crime de sang, on voit donc aussi apparaître et s'éclairer l'histoire des rapports sociaux (entre les hommes et les femmes, entre les jeunes et les vieux, entre les dominants et les dominés), l'histoire des codes sociaux et des représentations sociales (l'honneur, l'offense, la vengeance), ainsi que l'histoire de la construction de l'Etat et de son " monopole de la violence légitime ".

·                            DU XIIIe AU XIXe SIECLE

·                            Homicides et violences dans l'Espagne de l'Ancien régime

·                            L'homicide et la loi en République des Pays-Bas du Nord : un pays pacifique ?

·                            L'homicide en France (XVIe-XIXe siècle)

·                            DE AL FIN DU XIXe SIECLE A NOS JOURS

·                            Crimes violents et homicides dans la société grecque (XIXe-XXe siècles)

·                            Les homicides dans la France contemporaine (1970-2007) : évolution, géographie et protagonistes

·                            Etude comparative de l'évolution des crimes en Allemagne, en Angleterre, au Pays de galle et en Suède (1950-2000)


ESSAIS SUR LA LONGUE DUREE

·                            Histoire de la violence en Angleterre (XIIIe-XXe siècles)

·                            Les homicides en Scandinavie, analyse à long terme

·                            Civilisation des mœurs et/ou disciplinarisation sociale ? Les sociétés urbaines face à la violence en Europe (1300-1800)


L'auteur en quelques mots...

 

Laurent Mucchielli est sociologue, directeur de recherches au CNRS (CESDIP, France).


Pieter Spierenburg est professeur de criminologie historique à l'université Erasme de Rotterdam (Pays-Bas).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article