Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

... Au début des années 1880, la IIIème République, soucieuse d’ordre et de loi, juge la Nouvelle-Calédonie peu redoutée des criminels et préfère y attirer des colons libres, dignes de ses richesses. La Guyane, de réputation plus sinistre, redevient terre de bagne en 1887, conjointement à l’archipel calédonien pendant une décennie puis, à partir de 1897, comme seule destination des forçats. La colonie reçoit même, à côté des condamnés aux travaux forcés (peine le plus souvent prononcée par les Cours d’Assise), une nouvelle catégorie de condamnés relevant de la loi (1885) sur la relégation des multirécidivistes (peine pouvant être décidée par un simple tribunal correctionnel)...

 

Bagnes au XIXe siècle : Terres d’élimination des « déchets sociaux »

http://philippepoisson.unblog.fr/files/2008/10/bagnesauxixesicle.pdf

Du garde chiourme ... au surveillant militaire des bagnes coloniauX (1)
http://philippepoisson.unblog.fr/files/2008/10/dugardechiourmeausurveillantmilitairedubagnecoloni

Du garde chiourme ... au surveillant militaire des bagnes coloniauX (2)
http://philippepoisson.unblog.fr/files/2008/10/dugardechiourmeausurveillantmilitairedubagnecoloni1.pdf


Surveillant militaire ... j'ai vu la fin du bagne
http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-26914529.html

Marcel Boucherie, surveillant militaire des les Bagnes de Guyane

http://philippepoisson.unblog.fr/files/2008/11/marcelboucherie.pdf

Le costume rayé des bagnards

http://philippepoisson.unblog.fr/files/2008/10/lecostumeraydesbagnards.pdf

Amour, espionnage, bagne ...
http://philippepoisson.unblog.fr/files/2008/11/ullmo.pdf


Le départ pour l'enfer Guyanais
http://storage.canalblog.com/38/79/534743/33095799.pdf


Le secret du docteur Bougrat
http://storage.canalblog.com/99/02/534743/32557975.pdf


Un bagnard médiatique, Henri Charrière dit "Papillon"
http://storage.canalblog.com/99/02/534743/32557975.pdf

 

Bagnes coloniaux (24)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article