Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une édition électronique réalisée à partir du texte de Pierre Rivière, Moi, Pierre Rivière, ayant egorgé ma mére, ma soeur et mon frére. (1835). Mémoire écrit dans la maison d'arrêt de Vire. In Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère... Un cas de parricide au XIXe siècle, présenté par Michel Foucault. Paris: Éditions Gallimard, 2007, pp. 27-28 et 89-184. Collection Folio, 424 pp Première édition, 1973. Première édition du Mémoire: Librairie Mancel, Caen, 1836. Une édition numérique réalisée par Pierre Palpant, bénévole, Paris.

 

Ce texte dans la beauté duquel les uns verront une preuve de raison (donc la raison de condamner à mort), les autres un signe de folie (donc la raison de l'enfermer à vie).


Michel Foucault


L'évènement passé faisait en nous évènement intime. Cela résulte des puissances de production propres à ce texte. Il nous parle, et plus précisément il nous parle de nous.



Moi, Pierre Rivière, ayant egorgé ma mére, ma soeur et mon frére (1835)
http://classiques.uqac.ca/collection_documents/riviere_pierre/moi_pierre_riviere/moi_pierre_riviere.html

Pierre Rivière

http://www.19e.org/personnages/france/R/riviere.htm


(Iconographie : le mauscrit de Pierre Rivière)

 


Affaires criminelles - Criminalité (72)

Commenter cet article