Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 8 mai 1945, une manifestation d’Algériens déclenche un déchaînement de violence à Guelma. Le massacre, perpétré par des Français d’Algérie organisés en milices, provoque la mort de plusieurs centaines d’Algériens. Dans un livre qui renouvelle l’écriture de l’histoire de l’Algérie coloniale, Jean-Pierre Peyroulou décortique les logiques de cet évènement occulté par la raison d’État.

Recensé : Jean-Pierre Peyroulou, Guelma, 1945. Une subversion française dans l’Algérie coloniale, Paris, La Découverte, 2009.


L’histoire des événements du Nord-Constantinois au sortir de la Seconde Guerre mondiale ne pourra désormais plus être écrite comme elle l’était jusqu’ici : à Guelma, démontre Jean-Pierre Peyroulou dans ce livre issu de sa thèse, il ne s’agit pas, comme à Sétif, d’une manifestation tournant à l’émeute et suscitant en retour une répression démesurée. Les événements de Guelma, au printemps 1945, relèvent, selon lui, d’une « subversion française dans l’Algérie coloniale », pour reprendre le sous-titre de l’ouvrage. Des centaines d’Algériens, au moins, ont été tués par des Français d’Algérie organisés en milice. Ces derniers choisirent, arrêtèrent et exécutèrent des hommes – et dans une moindre mesure des femmes – engagés dans le combat nationaliste, après les avoir traduits devant un tribunal sommaire, sans valeur légale. Ils en camouflèrent ou en détruisirent ensuite les corps...

Guelma, un massacre dans l’Algérie coloniale
http://www.laviedesidees.fr/Guelma-un-massacre-dans-l-Algerie.html


 « Guelma, 8 mai 1945 », de Jean-Pierre Peyroulou

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-26940370.html

 

Les massacres de Guelma en mai-juin 1945, par Jean-Pierre Peyroulou

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-26940506.html

 

La milice, le commissaire et le témoin : le récit de la répression de mai 1945 à Guelma par Jan-Pierre Peyroulou

Sur le site Institut d’Histoire du temps présent. IHTP


Les massacres de Sétif et de Guelma du 8 mai 1945, l'un des tournants de l'histoire franco-algérienne, occupent une place croissante dans les mémoires : Français et Algériens s'en renvoient la responsabilité et discutent de leur ampleur. Ce livre déplace la question de Sétif vers Guelma. Il replace ce massacre dans la complexité d'une Algérie à la croisée des chemins depuis le débarquement des Alliés en 1942, l'installation de De Gaulle à Alger, et l'affirmation d'une nation algérienne, ainsi que dans le temps long de la colonisation. Le nationalisme acquit en effet une exceptionnelle intensité dans le Constantinois, peuplé d'une très forte majorité d'Algériens. Les Français s'y sentaient submergés. Dans cette région, le 8 mai 1945, jour des célébrations de la victoire des Alliés contre l'Allemagne, l'incompressible poussée du mouvement national algérien rencontra une réaction de sursaut des Européens. Celle-ci ne fut pas seulement répressive. Dans la région de Guelma, sous-préfecture située à l'est de Sétif, elle fut d'une autre nature. En mai et juin 1945, des civils européens desserrèrent l'étau nationaliste, démographique et économique algérien en purgeant la région de ses éléments nationalistes, et s'opposèrent à la politique de réformes. Ce mouvement fut subversif, organisé. Il bénéficia de la participation des pouvoirs publics et des élus de la région. En replaçant l'événement dans son contexte grâce à l'étude démographique, sociale et politique des groupes humains en présence, cet ouvrage propose une réinterprétation des violences. Jean-Pierre Peyroulou décèle dans l'action des Européens de Guelma et des environs des logiques beaucoup plus subversives que répressives, préfigurant l'action de l'OAS dans les métropoles à la fin de la guerre d'Algérie. Il détaille les rouages du fonctionnement d'un Etat et d'une société coloniale qui, face à un massacre, élaborèrent une raison d'Etat rampante pour recouvrir la réalité et la nature des violences, et il étudie les chemins tortueux qu'elle emprunta entre Guelma, Constantine, Alger et Paris.


Auteur : Jean-Pierre Peyroulou

Editeur : La Decouverte

Collection : Textes A L'Appui ; Etudes Coloniales

Date de parution : 22/01/2009

EAN13 : 9782707154644 

 
 
 
 
 

Commenter cet article