Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 " Le Mont-Saint-Michel apparaît, dès la fin du Moyen-Age, comme un lieu de détention commode par son isolement et ses fortifications. Au XVIIIe siècle, il est surnommé la  « Bastille des mers » car le roi de France y exile des prisonniers par lettres de cachet. Les moines devenant moins nombreux, le rôle de l'abbaye tend à se réduire et des locaux sont progressivement affectés à l'incarcération de prisonniers. La Révolution chasse les derniers religieux et libère les prisonniers de la monarchie mais bientôt, elle envoie au Mont des prêtres (réfractaires puis constitutionnels), des Chouans et des condamnés de droit commun. Napoléon Ier et Louis XVIII en font une maison de force, humide et glaciale, pour les condamnés aux travaux forcés..."

(Lettre autographe signée d'Armand Barbès à Emmanuel Arago, avocat, depuis la prison du Mont-saint-Michel - Archives départementales de la Manche)

 
Le quartier des prisonniers politiques au Mont- Saint- Michel

http://storage.canalblog.com/55/98/534743/32480685.pdf

 

  Prisons anciennes (62)

Commenter cet article