Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Article de presse cité par Georges Mathon dans le document illustré «  De la citadelle à l'université Fort Vauban ».

http://www.nimausensis.com/MidiLibre/article6juin2004.htm

 

« Nota : Ce récit est tiré d'un fascicule publié par l'évêché de Nîmes en date du 15 juin 1907, il est intitulé, Les écoles des frères à Nîmes de 1754 à 1907. Les commentaires sont ceux d'un religieux guidé par sa croyance. Mais ce récit comporte des renseignements intéressants, c'est un volet inconnu de l'histoire de notre ville qui nous est dévoilé ... »

Les frères gardiens à la prison centrale de Nîmes de 1842 à 1845 par Monsieur le chanoine François Durand, 1907

Les frères gardiens à la prison centrale de Nîmes de 1842 à 1845

http://www.nimausensis.com/Nimes/Centrale.htm

 

 « A la Révolution, la citadelle devint une prison politique de sécurité. La bagarre de Nîmes de juin 1790, où un affrontement sanglant opposant des catholiques à des protestants fut le coup d'envoi d'une répression de la part de militants patriotes qui en profitèrent pour affirmer leur domination.

 Les prisons du palais de justice, de l'hôtel de ville et de la citadelle étaient quasi remplies. Une législation d'exception fut progressivement mise en place. »

 Extrait des Cahiers de l'histoire, Nîmes au XIXe siècle - Textes et documents illustrés de Georges Mathon.

 A la Révolution, la citadelle de Nîmes devint une prison

http://www.nimausensis.com/Nimes/citadelle.htm

 

 «  La Maison centrale de Nîmes étale ses hautes murailles sur un coteau appelé Crémat, au N.N.O. de la ville. Ses bâtiments dominent toute la plaine. Lorsqu'on a gravi la pente raide qui y mène, le regard est attiré par une énorme coquille en pierre, placée au-dessus d'un porche où, depuis plus de deux siècles, le temps caresse de ses doigts jaloux une majestueuse porte en chêne, piquée de gros clous et rouillée sur ses gonds. C'est la porte de l'ancien fort. »

Récit du docteur Charles PERRIER (1862-1938), médecin de la prison centrale de 1888 à 1911. (Fichier PDF.)

La Maison centrale de Nîmes

http://nimausensis.com/Nimes/CentralePerrier.pdf


Prisons anciennes

Commenter cet article