Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mort troublante, à 67 ans, de Louis Renault, un mois après son incarcération à Fresnes, n'a cessé d'alimenter la controverse sur les conditions de sa détention et le climat anarchique des premiers temps de la Libération. Emmanuel Chadeau tente de dissiper les zones d'ombre d'une sortie de scène qui tranche avec l'éclat d'une existence partagée entre les fastes, les mondanités, la compétition industrielle et l'affrontement social. Mais, au fond, qui était cet homme brillant et autoritaire dont les ennuis de santé, à l'approche de la soixantaine, commencèrent d'altérer les capacités morales sans excuser pour autant les compromissions des années noires? L'auteur de cette biographie, la première véritable du «seigneur de Billancourt» - du «saigneur», corrigera-t-on à gauche - a puisé aux meilleures sources pour restituer un personnage fuyant mais porté aux affaires et aux jouissances avec la même passion de s'offrir du plaisir. Est-ce le gage de cette réussite qu'illustrèrent, autant que l'automobile, l'épopée des taxis de la Marne et, à partir de 1916, la production des blindés de la Victoire? Toujours est-il que les honneurs comblèrent longtemps Louis Renault avant qu'un voile d'infamie n'assombrisse sa destinée. Sa réputation posthume ne s'en releva pas, sans que la marque au losange auquel on conserva son nom après la nationalisation de 1945 en fût affectée. L'industriel disparu, restait son industrie ...


Louis Renault
par Daniel Bermond
Lire, mars 1998

http://www.lire.fr/extrait.asp/idC=34346/idTC=13/idR=202/idG=6

Louis Renault

Histoire d'une tragédie et d'une nationalisation.

par Jean-Paul Thevenet. Edition Londreys. 1985.

150x225. Couv souple. 195 pages

 


Guerre 1939 -1945 - Vichy (107)

Prisons anciennes (61)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article