Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’une des manifestations parmi d’autres de l’intérêt actuel pour le  Moyen-Age nous semble être le développement d’un sous-genre romanesque particulier, le « polar » médiéval. Souvent écrits par des médiévistes, ces romans dont le paradigme est bien évidemment représenté par le célèbre roman d’Umberto Eco, Le Nom de la Rose rencontrent un indéniable succès populaire. On peut dès lors se poser la question : pourquoi cette rencontre entre le genre du roman policier, genre souvent aux frontières de la paralittérature, et le réinvestissement d’une matière médiévale souvent chargée d’érudition, ou tout au moins marquée par un désir de représentation historique ? Faut-il postuler une proximité méthodologique entre la démarche heuristique du chercheur médiéviste et celle de l’enquêteur ?


Il nous a semblé intéressant d’interroger cette catégorie romanesque en se demandant quelle image du Moyen Age s’y trouvait reflétée. Inévitablement gauchie par le contexte policier du roman, la représentation médiévale offre un intérêt certain pour comprendre le rapport que nous entretenons avec ce passé. Nous nous appuyerons essentiellement sur le roman d’Umberto Eco dont la richesse inépuisable, et dépassant évidemment le simple cadre du roman policier, nous semble en mesure d’étayer nos conclusions, mais nous ne nous interdirons pas cependant quelques incursions chez des auteurs de séries policières comme Paul Doherty (enquêtes de Hugh Corbett) ou Ellis Peters afin de vérifier quelques hypothèses ...

Article paru in Images du Moyen Age, sous la direction d'Isabelle Durand-Le Guern, PU de Rennes "Interférences", 2006, p. 197-206.

Isabelle Durand-Le Guern (UBS, Lorient)

Lire l'intégralité de cet article en cliquant sur le lien ci-dessous

Mener l'enquête au Moyen-Âge
http://www.modernitesmedievales.org/articles/DurandLeGuernEnquete.htm

Commenter cet article