Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Palais Monclar qui compose avec le Palais Verdun et l'antenne des Milles la Cour d'appel d’Aix-en-Provence, abrite les chambres pénales et la Cour d'assises. Il a été construit par l’architecte Michel Robert de Penchard au début du XIXè siècle. Ses fondations reposent sur les ruines de l’ancien Palais Comtal  qui avait abrité, jusque dans les dernières années de l’Ancien Régime, la Cour des Comptes et le Parlement de Provence. En effet, le vieux Palais Comtal était en très mauvais état en 1776. Le Roi a donc décidé de le faire reconstruire. Le projet a été confié à Claude Nicolas Ledoux. Mais un décret de l’Assemblé Nationale  ordonne l’arrêt des travaux. 


C’est Michel Robert Penchard qui a pris la suite de la construction. Fortement inspiré de Claude Nicolas Ledoux, l’architecte a construit, derrière le Palais, une prison. Les travaux se sont achevés en avril 1832, peu de temps après le Palais de Justice.Le 10 avril 1934,  Georges Alexandre Sarrejani est le dernier prisonnier à être exécuté devant les murs de la prison d’Aix-en-Provence.  

 

En effet, après avoir servi d’établissement carcéral, ce bâtiment va connaître un changement d’affectation.En 1997 et après des mois de fouilles archéologiques, Jean Loup Roubert et Jean Michel Battesti ont agrandi et transformé la prison en cour d’Appel qui prendra le nom de Palais Monclar. Ceci fait référence à Jean François Ripert de Monclar (1711, 1773), Procureur Général au Parlement, érudit et mécène célèbre pour son éloquence. Le Palais Monclar a été inauguré le 23 janvier 1998 par Elisabeth Guigou, ministre de la Justice et Garde des Sceaux de 1997 à 2000 sous le gouvernement de Lionel Jospin. Située Place Verdun, la cour d’Appel fait partie intégrante du pôle judiciaire. La volonté et l’enjeu de cet aménagement était de conserver le mur d’enceinte de l’ancienne maison d’arrêt, héritage de l’architecture carcérale. Formant un carré de 50 mètres de côté, ce mur a permis d’inscrire la cour d’appel dans ce lieu d’histoire sans le dénaturer.

 

Puis, un nouveau Palais de Justice voit le jour, grâce au programme d’équipement lancé par le Ministère de la Justice en 1991.

 

Outre son histoire originale, le Palais de Justice tient sa réputation de célèbres magistrats : Toussaint Joseph Borély, Procureur Général puis 1er Président honoraire dans la première moitié du XIXè siècle, Joseph Beljean au XXè siècle, Procureur Général de 1982 à 1987 après avoir été 1er directeur de cabinet du Ministre de la Justice Robert Badinter.

 

La cour d’Appel d’Aix-en-Provence est aujourd’hui, par le nombre d’affaires enrôlées, la plus importante après Paris. Son ressort recouvre quatre départements : les Bouches du Rhône, le Var, les Alpes de Hautes Provence et les Alpes Maritimes.

 

Olivia Bobin

Etudiante en Master 2 journalisme juridique
16 juin 2008

Le Palais Monclar : une prison devenue cour d’appel
Crédits photos: DICOM - Ministère de la Justice

 

Commenter cet article