Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

... Le présent ouvrage aura donc pour premier objet de combler ce vide, en rassemblant les éléments, jusque là épars, qui évoquent d'un point de vue criminologique ou pénologique l'expérience de CASABIANDA.

 

De plus, l'exemple de cet établissement nous permettra dans un second temps, d'avancer des solutions alternatives, originales et efficaces aux actuelles préoccupations liées au traitement de la population pénale.

 

Ce sera, en outre, l'occasion de rendre un peu de mémoire à cet établissement et à la terre qui l'accueille. De nombreux documents relatifs au centre de détention figureront donc en annexes de ce travail pour rassembler dans un seul ouvrage (pour l'avenir et pour d'autres travaux peut-être) des pièces aujourd'hui dispersées dans les bibliothèques, les archives de l'Administration Pénitentiaire, ou, chez des particuliers.

 

Ce mémoire se veut donc être un outil complet pour comprendre dans toutes ces acceptions pénales, carcérales et fonctionnelles le centre de détention de CASABIANDA, pour, ensuite, tenter de théoriser l'expérience de cette structure et essayer d'en tirer toutes les conséquences qui s'imposent.

 

Par égard pour cet établissement, j'invite ici ceux qui souhaiteraient à la suite de ce travail, communiquer sur l'existence de ce lieu, à le faire avec précaution. Non parce qu'il existe certaines informations sensibles ou dissimulées à son sujet, mais parce que les premières impressions que suscite cet établissement font souvent appel à l'émotion plus qu'à la raison.

 

Les a priori à son égard allant même jusqu'à faire douter certains de son identité carcérale, nous nous attacherons donc, dans un premier temps, à observer et à réaffirmer ses caractéristiques pénitentiaires, bien que parfois originales (Partie 1). Puis, dans un second temps, nous analyserons les conséquences de l'accumulation de ses originalités, puisqu'elles ont su faire de CASABIANDA une prison certainement unique, et même emblématique d'un renouveau possible de la conception française de l'emprisonnement (Partie 2)…


Le centre de détention de Casabianda, emblématique prison de paradoxes

http://www.memoireonline.com/08/08/1463/m_le-centre-de-detention-de-casabianda-emblematique-prison-de-paradoxes0.html

 
par Paul-Roger GONTARD

Université Aix-Marseille III - Master 2 de droit, spécialité lutte contre l'insécurité

 

Université Paul CEZANE - Aix-Marseille III

Faculté de Droit et de Science Politique

Le Centre de Détention de CASABIANDA

Emblématique prison de paradoxes -

Paul-Roger GONTARD

Master 2 Lutte Contre l'Insécurité -

Sous la direction de Monsieur Bernard LEVY

Août 2008


 

Bref historique

 

L'établissement a été ouvert dans un premier temps en 1862, puis fermé en 1885 suite à une épidémie de malaria et enfin réouvert en 1948. Le centre de détention est situé sur la commune d'Aléria, à 75 km de Bastia, sur la côte orientale de la Corse. Il est implanté sur un domaine d'une superficie de 1480 ha et d'un pourtour d'environ 20 km. Sa vocation est essentiellement agricole avec des productions fôrestières, céréalières, laitières et animales.

 

De par ses structures, son fonctionnement, son organisation, l'établissement pénitentiaire est unique en France. C'est en effet un établissement dit "ouvert" sans mur d'enceinte.

 

Un centre de détention accueille les condamnés d'un an et plus considérés comme présentant les perspectives de réinsertion les meilleures. A ce titre, les CD ont un régime de détention principalement orienté vers la resocialisation des détenus ...

 


Prisons actuelles - Évasions (75)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article