Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Eté 1914, instituteur dans un petit village de province, il prépare son départ pour la guerre.

 

Il passera quatre ans dans cet enfer à voir mourir de pauvres types. Quatre longues années pendant lesquelles lentement il va sombrer, cherchant le réconfort dans l’alcool.

 

Contrairement à Georges, son corps ne porte pas les traces de ses blessures ; lui, c’est son âme qui a été meurtrie.

 

Ni sa femme Lucie, ni son fils Jean, ni ses chères petites têtes blondes, ne pourront lui faire oublier, Soreau, Milcent, Bersod, Minard, André, François et bien d’autres camarades, morts à cause de cette guerre …

 

Biographie auteur :

 
Eric Viot, 45 ans, membre d’une association de recherches et études historiques sur la vie des Bretons pendant la grande guerre, passionné par cette période et en particulier par le quotidien des Poilus pendant ce conflit.


Le blog d’Eric Viot

http://les-blessures-de-l-ame.over-blog.com/

 

Les quatre caporaux de Souain fusillés pour l’exemple

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-30358550.html

 

Les « crimes des conseils de guerre » de la Grande guerre

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1624

 

La chasse aux mutilations volontaires en 1914

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2951

 

Commenter cet article