Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant la guerre d’indépendance algérienne, de 1954 à 1962, au nom de la lutte contre la “subversion” du FLN, au nom du rattachement de l’Algérie à la France qui interdisait d’y appliquer le droit de la guerre et de considérer les nationalistes comme des combattants, plus de 1 500 condamnations à mort furent prononcées par la justice française.

 

En 2001, après avoir pu consulter le “registre des grâces” qui répertoriait les noms des condamnés à mort, deux journalistes parvenaient au total de 222 militants du FLN exécutés entre 1956 et 1962, « le plus souvent au terme d’une parodie de justice ». Vous trouverez ci-dessous leur article, publié dans Le Point en août 2001, qui met en évidence l’utilisation politique qui a été faite de la peine de mort au cours de cette guerre. Il est suivi d’un entretien avec Abdelkader Guerroudj, ancien dirigeant du PCA, condamné à mort pour atteinte à la sécurité de l’État, qui put échapper au couperet, tout comme sa femme Jacqueline, grâce à la mobilisation de l’opinion.

 

La même année, l’historienne Sylvie Thénault, dont le travail de recherche porte sur l’histoire de la décolonisation et de la justice, publiait un ouvrage important issu de sa thèse, Une drôle de justice. Les magistrats dans la guerre d’Algérie [ST]. Vous trouverez ci-dessous une interview de Sylvie Thénault datant d’août 2001… ( Photographie : la prison Barberousse d’Alger à l’époque coloniale)

 

La guillotine et la guerre d’Algérie

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2798

 

Date de publication : mercredi 23 juillet 2008

 

Justice - Peine de mort - Expertises (64)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

microsoft fix it 01/08/2014 14:19

The guillotine and the war in Algeria was the topic of discussion years back and I did not know the real essence of the war and the related stories. This is the first read that gave me all the related information.