Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traditionnellement, Darquier de Pellepoix, deuxième commissaire général aux Questions juives ayant laissé un souvenir exécrable, sert de repoussoir à son prédécesseur, Xavier Vallat. Le catholique, « antisémite intègre », face à l’« odieux voyou raciste ». Si Xavier Vallat occupe, toujours aujourd’hui, une place de choix dans le panthéon de l’extrême droite française, Darquier de Pellepoix est unanimement voué aux gémonies, surtout par les héritiers de Maurras. À la fin des années trente, les deux hommes appartenaient pourtant au même champ politique, le « champ national » et se connaissaient, sans être amis pour autant.

 

L’image détestable que le Darquier de l’Occupation a laissée de lui ne doit pas faire oublier l’homme politique qu’il devint en 1935 avec la bénédiction de l’Action française. D’autre part, l’examen minutieux qu’il convient de faire de sa carrière d’agitateur antisémite ne doit pas laisser dans l’ombre les motivations et l’idéologie qui l’ont guidé…

 

L’Intégralité de l’article de Laurent Joly est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous

 

Darquier de Pellepoix, « champion » des antisémites français (1936-1939)

http://www.memorialdelashoah.org/upload/medias/en/A1_seltextes_173_joly.pdf

 

   

Présentation de l'éditeur

 

Louis Darquier de Pellepoix, commissaire général aux Questions juives de 1942 à 1944, occupe dans les mémoires une place peu enviable : " personnage le plus hideux du Paris de l'Occupation " (Patrick Modiano), incarnation du collaborateur et de l'antisémite sans scrupules, il s'exile en Espagne à la Libération avant d'être condamné à mort par contumace en 1947. En 1978, il suscite une intense polémique en déclarant à un journaliste de L'Express : " Je vais vous dire, moi, ce qui s'est exactement passé à Auschwitz. On a gazé. Oui, c'est vrai. Mais on a gazé les poux. " Conseiller municipal de Paris proche de l'Action française, Darquier de Pellepoix se lance dans la carrière antisémite après la victoire du Front populaire aux élections de 1936. Agitateur opportuniste et violent, il crée le premier groupement (le Rassemblement anti-juif de France) exclusivement antisémite depuis l'affaire Dreyfus. Imposé par les Allemands à la tête du commissariat général aux Questions juives, il intensifie la propagande antisémite, prend part à l'organisation de la rafle du Vel'd'Hiv' et tente de radicaliser la législation contre les juifs. Il est finalement démis de ses fonctions en février 1944 dans une atmosphère de scandale et de corruption. Darquier de Pellepoix est moins connu pour son action que pour ce qu'il symbolise : la haine du juif, le collaborationnisme, le négationnisme. Laurent Joly lui redonne sa dimension historique et s'interroge, au fil de son enquête, sur la notion de fascisme français.

 

 

Darquier de Pellepoix et l'antisémitisme français

Laurent Joly

Broché: 160 pages

Editeur : Berg International (15 novembre 2002)

 

 

Itinéraire d'un salaud ordinaire

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-27971278.html

Commenter cet article