Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Bernard Gui (ca 1261-1331), o.p., né sous le règne de saint Louis et mort sous celui de Philippe VI, a vécu une période de mutations importantes dans le royaume de France et dans l’Église. Il est l’un des premiers auteurs médiévaux que l’on peut qualifier d’historien. Considérables par leur nombre et leur ampleur, ses œuvres historiques montrent que l’érudition peut progresser selon des modalités qui lui sont propres et par l’exercice du raisonnement critique. Il s’efforce de dater les faits avec exactitude et il ouvre la voie à une histoire construite, cohérente et précise [1]. Comme historien, Bernard Gui déploie une rigueur et une méthode assez proches, tous comptes faits, de celles qu’il applique en tant qu’inquisiteur. Il a composé lui-même une Practica inquisitionis, un Manuel de l’inquisiteur, où il développe et systématise les traités écrits avant le sien. Cet ouvrage, très complet, expose les droits et les privilèges de l’Inquisition, en indique la jurisprudence et présente un guide et un formulaire pour tous les actes de la procédure. Il comporte aussi l’analyse des croyances et la description des rites des différents mouvements de contestation religieuse et il expose les ruses employées par leurs adhérents pour échapper aux poursuites inquisitoriales [2]. Bernard Gui a laissé par ailleurs un Livre de sentences qui permet de connaître sa pratique et son action quand il était inquisiteur de Toulouse, entre 1307 et 1323. Ce registre a fait, dès la fin du XVIIe siècle, l’objet d’une publication par un théologien libéral hollandais, de la tendance des remontrants, professeur au séminaire arminien d’Amsterdam, Philippe de Limborch [3]. Une telle abondance documentaire a fait de Bernard Gui « l’inquisiteur » par excellence (ce que montre bien le livre d’Umberto Eco, Il nome della rosa, qui en donne au demeurant un portrait caricatural, très éloigné de la rigueur mesurée le caractérisant)…

 

L’intégralité de cet article est téléchargeable en cliquant sur le lien ci-dessous

http://www.cairn.info/revue-le-moyen-age-2005-3-page-605.htm

 

Le Livre des sentences de l’inquisiteur Bernard Gui.

À propos d’une édition récente [*]

Jean-Louis BIGET

E.N.S. Fontenay/Saint-Cloud (E.N.S. L.S.H. Lyon)

 

Le Moyen Age 2005- 3/4 (Tome CXI)| ISSN 0027-2841 | ISSN numérique : 1782-1436 | ISBN : 2-8041-4730-4 | page 605 à 620

 

 

Livre des sentences de l'inquisiteur Bernard Gui, 1308-1323 (coffret 2 volumes)

 

Présentation de l'éditeur


Cet ouvrage rassemble en un seul corps les sentences rendues publiquement à l'encontre de 636 personnes, homme et femmes, coupables d'hérésie, par le tribunal de l'inquisition, sous le mandat de Bernard Gui à Toulouse (1308-1323). 940 actes de justice ont fait l'objet de grandes assemblées publiques ou sermons. Tous les représentants de la société laïque et religieuse ainsi que le peuple étaient conviés à y assister. Le tribunal eut à juger trois sortes d'hérésie : le Catharisme, de 1308 à 1323 ; le Valdéisme, de 1316 à 1322 et le Béguinisme, de 1319 à 1323. Les condamnés sont issus de diverses régions du Sud du royaume de France. L'inquisiteur Bernard Gui, de l'ordre des frères Prêcheurs, était d'origine languedocienne. Il comprenait la langue des prévenus. Dans un souci d'équité, il a mené des enquêtes contradictoires pour rassembler le plus grand nombre de preuves avant un jugement définitif. Cette méthode est très moderne pour son époque. Historien de son ordre, il a écrit, à partir du livre des sentences, une Pratique de l'inquisition à l'usage de ses collègues.

Biographie de l'auteur


Docteur ès lettres, maître de conférences à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (Sciences religieuses), Annette Pales-Gobilliard a édité le registre de l'inquisiteur de Carcassonne, Geoffroy d'Ablis, contemporain de Bernard Gui. Elle prépare l'édition critique du manuscrit 609 de la Bibliothèque municipale de Toulouse sur l'inquisition au XIIIe siècle.


Broché: 1801 pages

Editeur : CNRS Editions (20 novembre 2002)

 

Commenter cet article