Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://a395.idata.over-blog.com/2/45/42/71/philippe-4/22-copie-65.jpg

En septembre 1950, la bataille de Cao Bang est un tournant décisif dans la guerre d'Indochine. L. Stien, officier de l'unité d'élite du 1er bataillon étranger de parachutistes, fait le récit de ces combats qui s'achèvent par l'internement dans les camps des Viêt-Minh. Il témoigne de la vie dans ces lieux où règnent la faim et les systèmes d'endoctrinement des prisonniers.

 

 

Quatrième de couverture

 

Au mois de septembre 1950 s'engageait la bataille de Cao-Bang, tournant décisif dans la guerre d'Indochine. Depuis le mois précédent, le Viêt-minh disposait sur la célèbre RC 4 d'un corps de bataille de plus de 30 000 hommes puissamment armés par la Chine. Le gouvernement et le commandement français décidaient alors de replier les forces de Cao Bang et maintenaient cette manoeuvre bien que le général Giap, prenant les devants, se fût assuré du poste clé de Dong Khé. Contre-attaquant, les colonnes Charton et Le Page étaient englouties dans la jungle et emportées sous les vagues d'assaut de l'adversaire. Le 1er bataillon étranger de parachutistes - ou 1er BEP - tentait de faire sauter le verrou et se sacrifiait au cours de l'un des affrontements les plus féroces et les plus sanglants de la guerre.

 

Le livre de Louis Stien, l'un des officiers « fondateurs » de cette unité d'élite, trois fois blessé avant Cao Bang, est le récit pathétique et précis de ces combats qui s'achevèrent, pour ses camarades et lui, par quatre années d'internement dans les Camps du Viêt-minh. Louis Stien, qui tenta par deux fois de s'évader, nous donne sur ces camps où régnaient la faim, la misère et la maladie et sur le système de rééducation et d'endoctrinement politiques auxquels étaient soumis les prisonniers, un témoignage saisissant et définitif.

 

Les soldats oubliés de Cao Bang aux camps de rééducation du Viêt-minh

Stien, Louis

Préface de : Hélie de Saint-Marc

Albin Michel, Paris

Collection Les Combattants

Parution : novembre 2008

 

Reliure : Broché

Page : 332 p

Format : 24 x 16 cm

 

 

Traitement psychologique, endoctrinement, contre-endoctrinement en guerre d’Algérie : le cas des camps de détention

Marie-Catherine Villatoux

Docteur en histoire, chargée de recherches au Service historique de l’armée de l’Air.

http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=GMCC&ID_NUMPUBLIE=GMCC_208&ID_ARTICLE=GMCC_208_0045

 

RESUME — Les militaires français ont fait usage, au cours de la guerre d’Algérie, de pratiques psychologiques d’endoctrinement dans les camps de détention. Il est cependant difficile d’en connaître tant l’ampleur réelle que les résultats obtenus. Une « notice sur l’action psychologique dans les camps d’hébergement » ; diffusée en août 1957, s’inspire fortement des témoignages recueillis, au milieu des années 1950, auprès des rescapés des camps du Viêt-minh qui ont profondément marqué les esprits d’une génération d’officiers. Toutefois, l’application sur le terrain de ce document reste fortement sujette à caution. Un certain nombre d’indices autorise, enfin, l’historien à émettre de sérieux doutes sur l’efficacité d’un tel système d’endoctrinement.

 

 

Le Camp 113 et l'infâme Boudarel

http://historia-legio.forum-actif.eu/le-bar-de-l-ancien-f47/le-camp-113-et-l-infame-boudarel-t857.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article