Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On souhaite s’approcher de ceux que l’on admire, pour les écouter, les connaître.

 

Mais ces hommes-là ne racontent pas leur histoire, ils la vivent. Rencontrer Eric est déconcertant. Un homme de discrétion et d’humilité. Une présence, imposante. Des mots simples et un humour pudique.

 

Je regrette de ne pas l’avoir mieux connu. Mais si je l’avais connu davantage, en aurais-je su beaucoup plus ?

 

Parrainé par l’Association Eric Tabarly, le film de Pierre Marcel évoque le parcours hors norme du marin et son extrême sensibilité.

 

S’appuyant sur une documentation unique d’archives radiophoniques et audiovisuelles, françaises et étrangères, professionnelles et amateurs, inédites pour la plupart, le documentaire nous fait revivre les courses au large, les arrivées discrètes ou triomphales, en solitaire ou en équipage, au long des trente cinq années de suprématie des Pen Duick sur toutes les mers du monde.

 

Tabarly : la symbiose parfaite entre un homme, un bateau et la mer. Si Tabarly ne voulait pas être un homme à messages, il demeure pour toujours exemplaire.

 

Jacques Perrin, producteur

 

Tabarly

Un film de Pierre Marcel

Sortie le 11 juin 2008

Diffusion le mardi 23 juin 2009 sur Canal+ à 22heures 45

 

 

 

Portrait d’Eric Tabarly

avec Fabrice d’Almeida de l’Institut d’histoire du temps présent

 

Éric Tabarly, appelé Sage de l’Océan ou encore Pépé, était à la fois navigateur, ingénieur et aventurier ! Portrait de ce personnage de l’histoire contemporaine en compagnie de Fabrice d’Almeida.

 

Engagé en 1952 dans la marine nationale comme pilote dans l’aéronavale, Éric Tabarly est basé à Saint Mandrier et Agadir (Maroc) où il effectue un millier d’heures de vol, en particulier lors de la guerre d’Indochine. Gradé capitaine de corvette, il est alors détaché à temps plein par la marine nationale pour "courir les mers".

 

 

En 1964, il participe à une course transatlantique en solitaire (Ostar) et conçoit tout spécialement un bateau : le Pen Duick II Ketch. Course remportée avec un temps incroyable ; à la suite de cet exploit, il est fait chevalier de la légion d’honneur des mains du général de Gaulle.


Cet exploit renouvelé en 1976, à bord cette fois de Pen Duick VI, un voilier pourtant conçu pour être manœuvré par une quinzaine d’équipiers !


Disparu en mer d’Irlande dans la nuit du 12 au 13 juin 1998 lors d’une manœuvre en équipage à bord de Pen Duick, son corps sera retrouvé plusieurs jours plus tard par des pêcheurs.


Éric Tabarly laisse derrière lui une véritable « école française » de la course au large, tels que Alain Colas, Olivier de Kersauson, Gérard Petipas…

 

Il marque également l’histoire de l’architecture maritime avec la construction et la mise au point de voiliers de compétitions exploitant les dernières évolutions techniques.


Emission téléchargeable en cliquant le lien ci-dessous

http://www.canalacademie.com/Eric-Tabarly.html

Commenter cet article