Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ils sont apparus officiellement pour la première fois à Paris, porte de la Chapelle, le 17 août 1427: « Leurs habillements estoient singuliers. Ils disent la bonne aventure et sèment la zizanie dans les ménages », écrit alors le chanoine de Notre-Dame dans le Journal d'un bourgeois de Paris. Une centaine de Bohémiens viennent d'arriver à bord de roulottes brinquebalantes, tirées par des chevaux maigres et fatigués. Ils ont déjà été signalés, en août 1419, à Châtillon-sur-Chalaronne, au pays de Bresse.

 

Les hommes ont des mains longues et fines, habituées à travailler l'osier. Vêtus de costumes brillants, ils chantent dans une langue incompréhensible en s'accompagnant de la viole ou du cymbalum. Les femmes ont la peau hâlée, des chevelures noires emmêlées et des bracelets dorés qui cliquettent autour de leurs poignets. Certaines dansent, dans des robes extravagantes, au milieu d'une ribambelle d'enfants rieurs, tandis que d'autres s'avancent vers les «gadjé» pour leur dire la bonne aventure. Mais, dès leur arrivée, les nouveaux venus sont boutés hors de la capitale par les gens d'armes, jusqu'aux confins de ce hameau, La Chapelle. L'évêque menace d'excommunication tous les Parisiens qui tendront la main pour se faire prédire l'avenir... Car nul ne sait alors d'où vient ce peuple d'errants: s'agit-il des enfants d'Adam et d'une femme antérieure à Eve? Ou bien des descendants des Atlantes, les fils d'une tribu perdue d'Israël?

 

Tête en l'air

 

Le 9 septembre 1958, le ballon à gaz Aérocycle décolle de l'usine de la Villette. Mais il tombe sur le toit du n° 58 de la rue Marcadet. L'aéronaute Gilbert est grièvement blessé. Le spectacle de son sauvetage attire une foule nombreuse. Tandis que les spectateurs ont la tête tournée vers le toit, certains gardent les pieds sur terre: les pickpockets délestent 56 badauds de leur portefeuille!

 

On sait aujourd'hui qu'ils sont partis d'Inde au Xe siècle. La langue des tsiganes est en effet proche du hindi-rajasthani et s'est enrichie grâce aux langues des pays traversés, du nord de l'Indus vers l'Iran, la Grèce et l'Europe via l'Empire byzantin. Au XIVe siècle, les Roms sont reçus avec bienveillance par les seigneurs féodaux d'Europe centrale. Ils présentent d'ailleurs en France un sauf-conduit de protection obtenu en Bohême en 1423. Les nouveaux venus sont alors appelés «Bohémiens». Ils poursuivent leur interminable voyage, pour échapper à la pauvreté. Dès le XVIe siècle, ils fréquentent à la belle saison la banlieue de Paris, attirés par les foires et les cirques. En 1978, on les baptise «gens du voyage»: aujourd'hui, la France en compte 400 000, dont la quasi-totalité a la nationalité française.

 

Œil de lynx

 

Le 10 septembre 1879, la femme Thierry, blanchisseuse de son état, raconte les derniers potins à ses voisines devant le n° 163 de la rue de la Chapelle. Soudain, elle aperçoit un individu qui tente de glisser un paquet dans une bouche d'égout de la rue du Pré-Maudit. Intriguée, elle récupère le colis et découvre... un bras humain! La police fouille toute la nuit les tas d'ordures du quartier: à l'aube, 78 morceaux ont été récoltés entre les rues de la Chapelle, de l'Evangile et d'Aubervilliers, mais il manque la tête. Le médecin légiste est formel: «La découpe trahit le professionnel.» Pourtant, avec les abattoirs de la Villette tout proches, le nombre de suspects est décourageant. Le commissaire Lefébure convoque la femme Thierry, qui fait une entrée remarquée dans son bureau: «C'est lui!» s'écrie-t-elle en désignant un planton dont elle fut un temps la voisine. Victor Prévost, 43 ans, ancien boucher, avoue avoir écorché Constant Lenoble, 38 ans, courtier en bijouterie, après l'avoir dévalisé. Dans la foulée, sans qu'on lui mette le couteau sous la gorge, il avoue aussi le meurtre d'Adèle Blondin, sa maîtresse, découpée le 27 février 1876, au 22 de la rue de l'Evangile... Prévost est décapité le 19 janvier 1880.

 

XVIIIe arrondissement de Paris

La première Esmeralda

par Claire Lefebvre, publié le 30/08/2004 - mis à jour le 27/08/2004

L’Express

http://www.lexpress.fr/outils/imprimer.asp?id=488802&k=22

 

  Histoire - Documentaires (106)

Commenter cet article