Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" Ce qui est terrible chez un enfant, ce n'est pas tellement de savoir qu'il n'est pas aimé, et pourtant c'est important, mais c'est de ne pas pouvoir aimer parce que ce noble sentiment est rejeté des autres. " Ces mots bouleversants sont ceux de Daniel, un de ces " fils de Boches ", de ces " enfants de la honte ", ou de la " collaboration horizontale ", comme les qualifiaient les patriotes zélés de 1945, les premiers à prendre la tondeuse pour stigmatiser le comportement des mères qui, aujourd'hui encore, se terrent dans la souffrance. Ces enfants maudits, niés avant même leur naissance, mis au ban la société, seraient aujourd'hui 200 000, estime-t-on à l'Institut d'histoire du temps présent. Nés de liaisons clandestines entre des jeunes appelés de la Wehrmacht, l'ennemi, et des femmes d'un pays qui les accueillait malgré lui, ces petits êtres indésirables ont grandi dans la honte, portant au plus profond de leur âme une double filiation qui a laissé chez nombre d'entre eux une plaie jamais refermée. Mis au rancard de l'Histoire, les enfants oubliés du pacte d'amitié et de réconciliation franco-allemand veulent rompre le silence. Soixante ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils témoignent ici pour la première fois. Beaucoup se sont lancés sur les traces du père disparu. Certains ont retrouvé leur famille allemande en recourant aux services d'information des Archives de la Wehrmacht à Berlin, la WASt, qui, submergée de demandes, a décidé d'apporter son aide en éditant un petit formulaire que nous avons encarté dans cet ouvrage. D'autres " enfants " poursuivent inlassablement leur quête. Ce livre est pour eux un espoir. Puisse-t-il trouver un écho... et leur permettre de vivre leur singularité avec plus de sérénité.

 

Biographie de l'auteur

 

Jean-Paul Picaper a fait des études d'allemand et de suédois, puis de sciences politiques qu'il a enseignées à l'Université de Berlin-Ouest. Il a été le correspondant du Figaro en Allemagne de 1977 à 2003. Il réside toujours dans la capitale allemande et collabore à différentes publications, dont le magazine Internet Glacis (www.glocis.org) qu'il a créé. Il a publié notamment Nucléaire, l'Europe partagée (Ramsay), Sur la trace des trésors nazis (Tallandier) et Helmut Kohl (Fayard). Ludwig Norz est né à Bucarest, de père allemand et de mère roumaine. Il collabore depuis 1991 à laWASt à Berlin. Diplômé des Beaux-Arts et d'Histoire, il réalise également de nombreuses recherches pour plusieurs institutions internationales, dont l'Institut d'histoire Rom. Il a fondé l'association d'art et de culture germano-franco-roumaine Fantom qui organise des conférences internationales, des expositions et des fouilles archéologiques.

 

Enfants maudits : Ils sont 200 000, On les appelait les

Broché: 386 pages

Editeur : Editions des Syrtes (8 avril 2004)


 


 

 

Un peu de lumière. 29 juin 2004

Par  MAYOR, Maria A.

 

Le livre de Picaper-Norz présente la réalité des enfants de la guerre de façon extrêmement professionnelle, touchante et avec un profond soin de la vérité. Ce livre ne justifie rien, bien au contraire, il montre comment peut-on être injuste vis-à-vis des innocents.

 

Fruit d'une époque, de des moeurs et d'une manière d'agir et d'envisager tout très différente de celle d'aujourd'hui, la tragédie des enfants de la guerre nous est montrée telle quelle était et est.

 

La lecture est très agréable, facile et captivante. S'il faut s'arrêter de temps en temps, il n'est que pour mieux réfléchir et pour rendre hommage à toute la douleur étalée dans ces pages.

 

 



Liens utiles

 

Les femmes tondues en Dordogne

http://www.coeurssansfrontieres.com/index.php?option=com_content&task=view&id=45&Itemid=49

 

Les tondues de la Libération en Périgord

http://storage.canalblog.com/18/67/534743/32449603.pdf

 

Les femmes tondues de Nîmes exposées à la populace.

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-30168520.html

 

La terrible humiliation des femmes tondues-TARN : Après la Libération d'Albi, le 26 août 1944

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-28852607.html

 

Les « tondues » de la France machiste

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-27758389.html

 

La répression des femmes coupables d'avoir collaboré pendant l'Occupation

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-27861392.html

  

Les « tondues » à la Libération : le corps des femmes, enjeu d'une réappropriation

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-28627726.html

 

Enfants de Boches

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-29042194.html

 

Après 60 ans dans l'ombre, l'Allemagne reconnaît les "enfants de la guerre"

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-29106777.html

 

Fille de rien

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-30925037.html

 

Les couples illégitimes dans la France de Vichy ...

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33133492.html

 

Naître ennemi : Les enfants de couples franco-allemands nés pendant la Seconde Guerre mondiale

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33119774.html

 

L'identité perdue : les enfants de 1945

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33120758.html

 

Le crime d'aimer, les enfants du S.T.O

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33168717.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article