Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce n’est qu’en 1793, un siècle après sa construction, que Sainte-Pélagie, maison de refuge pour filles repenties, est devenue une prison politique. Cependant, c’est incontestablement à ce titre qu’elle a marqué les mémoires.

 

Ainsi, sous la Monarchie de Juillet, c’est dans l’enceinte de la prison de Sainte-Pélagie que se retrouvaient les opposants républicains et légitimistes au régime de Louis-Philippe. Ils y bénéficiaient d’un statut particulier. Les archives de l’Administration et les témoignages des détenus nous renseignent sur cet établissement hors du commun, où furent réunis les acteurs de la révolution de 1848...

 

Pour les lecteurs intéressés, on peut consulter dans l’Histoire n°167, juin 1993, l’article de Philippe Darriulat, Les prisonniers de Sainte-Pélagie, p. 40-47. - P.P.

 

Crédit photographique

Robert Hubert - Intérieur de Sainte Pélagie

www.prenoms.com/collection-privee/mouvements/...

 

Zo d'Axa, "anarchiste hors anarchie"

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-29539609.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article