Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forçat au bagne de Toulon : 2 ans en enfer

 

 

JME Préveraud est envoyé dans ce lieu particulièrement cruel, au milieu des parricides, faux-monnayeurs, et autres condamnés de droit commun.

 

 

Peu de personnes ont décrit leur vie au bagne: la justesse de sa cause et son talent pour l'écriture lui donnent la force de la raconter... Une grande leçon d'optimisme, de courage et d'honneur.

 

 

Extrait du livre


 

-  86 -

 . . .

 

Sans désemparer, on me mena à la forge où je fus muni d'une chaîne de quatre pieds et demi de long, pesant onze ou douze livres. De là on me fit entrer dans un grand magasin contenant des montagnes de vêtements, de souliers, de bonnets

. . .


 

J'étais désormais le N° 5582.


 

On me fit entrer alors dans la salle, on m'assigna une place sur le lit de camp et on me remit une couverture portant mon n° puis on me fit entrer dans le cabinet de l'adjudant commandant la salle qui me fit un discours sur la discipline, etc. Ce monsieur se nommait Garache et ne se montra pas trop dur. Il me remit dix francs, pris sur l'argent trouvé dans ma poche, en me disant: " Le reste est au greffe et tous les mois vous pourrez en toucher autant mais pas plus."

 

. . .

 

Condamné à mort en 1852 pour la République

preveraudjme.free.fr/Bagne_Toulon.htm

 


Bagnes portuaires et pontons (19)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article