Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1949. Munich rasée par les bombardements et occupée par les Américains se reconstruit lentement. Bernie Gunther aussi : redevenu détective privé, il vit une passe difficile. Sa femme meurt, il a peu d’argent et surtout, il craint que le matricule SS dont il garde la trace sous le bras ne lui joue de sales tours. Une cliente affriolante lui demande de vérifier que son mari est bien mort, et le voici embarqué dans une aventure qui le dépasse. Tel Phil Marlowe, et en dépit de son cynisme, Gunther est une proie facile pour les femmes fatales. L’Allemagne d’après-guerre reste le miroir de toutes les facettes du Mal et le vrai problème pour Gunther est bientôt de sauver sa peau en essayant de sauver les apparences de la morale. Atmosphère suffocante, hypocrisies et manipulations, faits historiques avérés façonnés au profit de la fiction : du Philip Kerr en très grande forme.

 

Traduit de l’anglais par Johann Frederik Hel Guedj

 

La mort, entre autres 

Philip Kerr

Hachette : 5222997

Grands Formats

Parution : 03/2009

 

Par l'auteur de la Trilogie Berlinoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article