Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


"Les anges bleus du Tour de France", un livre événement. L’histoire de la participation de la gendarmerie à la sécurité du Tour de France, magistralement racontée par Jean-Paul OLLIVIER et préfacée par Bernard HINAULT.

 

 Pour cet ouvrage, Jean-Paul OLLIVIER, journaliste sportif et historien du Tour, a recueilli les témoignages de motocyclistes de la garde républicaine et de gendarmes qui furent au plus près des événements. Cette mémoire des hommes se conjugue à ses connaissances encyclopédiques et à la consultation des archives du Service historique de la gendarmerie pour vous livrer une vingtaine d’histoires certaines tragiques, d’autres comiques, toutes passionnantes. C’est un régal littéraire et une mine d’informations pour servir la grande histoire du Tour de France.

 

 

Jean-Paul OLLIVIER fait entrer le lecteur dans l’une des unités les plus prestigieuses de la gendarmerie, l'escadron motocycliste de la garde républicaine. Vous découvrirez tous les détails du dispositif pour sécuriser le Tour ainsi que des portraits emblématiques.

 

 

Dans son avant-propos, il écrit « La brigade de Gendarmerie fait partie intégrante de la famille de la Grande Boucle. Personnellement, je vis ma cohabitation avec les gendarmes du Tour à un double titre. D’abord en ma qualité de commentateur à moto. Je me retrouve très souvent aux côtés de la brigade motocycliste qui s’applique à me faciliter la tâche dans l’approche des coureurs. Une complicité se noue toujours entre les motards quels qu’ils soient. Ceux qu’on appelle les suiveurs et ceux de la Gendarmerie s’apportent une aide mutuelle si d’aventure la grande famille cycliste venait à être frappée par un quelconque événement accidentel ou de simple régulation. Les membres de l’escadron motocycliste de la Garde républicaine sont, sans nul doute, ceux que je salue les premiers au départ de l’étape. »

 

 

Dans la préface de cet ouvrage, Bernard HINAULT rend hommage à tous les gendarmes présents sur le bord des routes : « Les coureurs ne sont pas toujours assez attentifs ou conscients des risques que les gendarmes prennent. Pourtant, c’est de plus en plus difficile du fait de la multiplication des carrefours et des ronds-points. Il faut signaler et baliser tous ces dangers et ça, l’escorte de la Garde ainsi que les gendarmes départementaux le font très bien. »... « Pour conclure, je tiens à remercier les motocyclistes de la Garde et les gendarmes de toutes les brigades pour ce qu’ils font pour le vélo en général et pas seulement pour le Tour. Sans la Gendarmerie, le cyclisme sur route n’aurait pas l’importance qu’il a en France aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que le travail de sécurisation est encore plus difficile sur des courses moins importantes que le Tour parce que les routes sont fermées juste quelques minutes avant le passage des coureurs. C’est sur des courses comme Paris-Nice, Paris-Roubaix, le Tour de l’Avenir, que l’on voit toute l’efficacité de la Gendarmerie. ».

 

 

L’iconographie de ce livre est particulièrement soignée. Il a fallu des mois à une équipe de documentalistes pour rassembler plus de 2 500 clichés et documents souvent inédits auprès du Service historique de la gendarmerie, du quotidien L’Équipe, de Amaury sport organisation (ASO), du Sirpa-gendarmerie, et même d’archives privées.

 

 

 Les éditeurs en ont sélectionné près de 500 pour leur pertinence avec le texte, leur graphisme, leurs détails qui révèlent un « air du temps ». Toutes les photos noir et blanc ont été traitées en trichromie, puis chaque gendarme a été détouré et une teinte bleutée leur a été appliquée. À notre connaissance, c’est le premier livre grand public qui expérimente cette technique de photogravure.

 

La gendarmerie et le tour de France en chiffres : Plus de 12 000 gendarmes mobilisés

 

Chaque année, la gendarmerie réalise un effort considérable pour assurer la sécurité des coureurs et des millions de spectateurs sur plus de 4 000 km. Chaque carrefour, chaque rond-point doivent être protégés; chaque difficulté signalée aux coureurs. C’est une mission de protection des personnes réalisée avec rigueur pour que rien ne vienne perturber l’épreuve sportive la mieux aimée des Français.

 

" Les anges bleus du Tour de France "

Vendredi 03 Juillet 2009

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/sites/Gendarmerie/Actus/2009/Juillet/Les-anges-bleus-du-Tour-de-France

 

 

Coordonnées des Éditions LBM

15, rue du Colisée

75008 Paris

Sources : Sirpa Gendarmerie

Credits photo : Sirpa Gendarmerie

Contact : Sirpa Gendarmerie

 

Un petit ramoneur devient un « as de la pédale ! »

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33032055.html

 

Le Tour de France cycliste et l'Affaire Dreyfus

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33197701.html

 

Albert Richter, le champion cycliste qui a dit non aux nazis !

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33495436.html

 

Un drame dans le Mont Ventoux le 13 juillet 1967

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33758961.html

 

Raymond Mastrotto surnommé le "Taureau de Nay"

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33796193.html

 

Commenter cet article