Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 31 janvier 1980, vers minuit, un coup de feu retentit au n° 36 du boulevard Emile-Augier. (XVIe arrondissement de Paris) Joseph Fontanet s'effondre, la tête sur le trottoir, le corps entre deux voitures. Il est blessé mortellement au thorax par une balle de 11,43 millimètres. Ministre du général de Gaulle et de Georges Pompidou, Joseph Fontanet a instauré des cours d'éducation sexuelle à l'école lorsqu'il avait la charge de l'Education nationale. On évoque l'acte gratuit d'une bande de loubards. Certains soupçonnent un automobiliste irascible, d'autres encore une erreur de truands. Le meurtre reste aujourd'hui inexpliqué…

 

 

FONTANET (Joseph, Paul, Marie)

Né le 9 février 1921 à Frontenex (Savoie)

Décédé le 2 février 1980 à Paris (6ème)

Secrétaire d'Etat au commerce intérieur du 17 novembre 1959 au 24 août 1961

Ministre de la santé publique et de la population du 24 août 1961 au 16 mai 1962

Ministre du travail, de l'emploi et de la population du 23 juin 1969 au 5 juillet 1972

Ministre de l'éducation nationale du 5 juillet 1972 au 27 mai 1974

Député de la Savoie de 1956 à 1958

 

 

Fils d'un industriel d'Albertville, Joseph Fontanet est l'aîné d'une famille de huit enfants. Après ses études secondaires à l'institution des Chartreux à Lyon, il suit les cours des facultés de droit de Lyon et de Paris. Docteur en droit, il est également, à dix-huit ans, le plus jeune diplômé de l'Ecole des hautes études commerciales. Il milite dans les rangs de la Jeunesse étudiante chrétienne.

 

 

Réfractaire au Service du travail obligatoire durant l'Occupation, il rejoint le maquis de Savoie puis rallie les Forces françaises libres en Afrique du Nord après avoir été retenu prisonnier quatre mois en Espagne. Il s'engage dans une unité de chars de l'armée du général de Lattre, participe au débarquement à Fréjus le 25 août 1944 et à la campagne d'Allemagne, de janvier à mai 1945. Ses brillantes actions militaires lui valent d'être décoré de la Croix de guerre avec deux citations.

 

 

Dès la fin de la guerre, qu'il termine avec le grade de sous-lieutenant, Joseph Fontanet, catholique fervent, adhère tout naturellement au MRP Il est candidat sur la liste conduite par Jules Hyvrard en Savoie, aux élections à la seconde Constituante et aux législatives de 1946. Marié en 1947 à Hélène Pouliquen qui travaille au groupe parlementaire du MRP, il est élu, secrétaire général adjoint du mouvement en 1948.

 

 

Directeur de cabinet de Jules Catoire, secrétaire d'Etat à la Santé publique, il conduit, sans succès, la liste MRP aux élections législatives du 17 juin 1951 où il obtient 12 820 voix sur 102 986 suffrages exprimés. En octobre 1951, il est conseiller général du canton de Moûtiers, mandat qu'il conserve jusqu'en 1976. Le 12 juillet 1952, il est élu, au titre du groupe MRP de l'Assemblée nationale, conseiller de l'Union française, et devient secrétaire de cette assemblée en décembre 1953.

 

 

Joseph Fontanet conduit la liste du "Renouveau savoyard", présentée par le MRP, aux élections législatives du 2 janvier 1956. Elu député avec 21 159 voix sur 114 571 suffrages exprimés, il est nommé membre des Commissions des moyens de communication et du tourisme (1956-1957), de la presse (1956), de l'éducation nationale (1957) et de la Commission chargée d'enquêter sur les opérations électorales de La Réunion (1958).

 

 

Au cours de la dernière législature de la IVe République, Joseph Fontanet dépose trois propositions de loi ou de résolution relatives aux inondations dans les départements alpins et à l'organisation d'un système de bons d'essence à tarif réduit pour les touristes étrangers. Il vote la confiance à Guy Mollet (31 janvier 1956) qu'il soutient dans sa politique en Algérie et s'abstient lors du vote de confiance à Maurice Bourgès-Maunoury (12 juin 1957). Il se prononce en faveur de la ratification des traités instituant la Communauté économique européenne et l'Euratom (9 juillet) et pour les projets relatifs aux institutions de l'Algérie (novembre 1957, janvier 1958). Favorable à l'investiture de Pierre Pflimlin et à l'instauration de l'état d'urgence (13 et 16 mai), il vote la confiance au général de Gaulle, les pleins pouvoirs et la révision constitutionnelle (1er et 2 juin).

 

 

Sous la Vème République, Joseph Fontanet est réélu député dans la 2ème circonscription de la Savoie en novembre 1958, mandat qui lui sera renouvelé lors des élections de 1962, 1967, 1968 et 1973. Il exerce des fonctions ministérielles sous la Vème République. Non reconduit au Gouvernement après l'élection de Valéry Giscard d'Estaing à la Présidence de la République, il ne retrouve pas son siège de député lors de l'élection partielle organisée les 29 septembre et 6 octobre 1974. Il meurt assassiné à Paris le 2 février 1980.

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/biographies/IVRepublique/Fontanet-Joseph-09021921.asp

 

 

  1. Joseph Fontanet - Ina

     

    www.ina.fr › ... › Education et enseignement
    29 juil. 2009
    SUJET : le récent remaniement ministériel, 2ème, la réforme de l'enseignement secondaire - M. FONTANET ...
  2. Paul ECHEVIN de "l'Express" interroge Joseph FONTANET - Ina

     

    30 juil. 2009
    Interview par Paul ECHEVIN de " l'Express" de Joseph FONTANET Ministre de l'Emploi et de la ...
  3. Autres vidéos pour Joseph Fontanet »

 

 

  Affaires criminelles - Criminalité - Terrorisme (141)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 30/01/2013 10:51

Finalement, il a été assassiné mais est-ce le 31 juillet 1980 ou le 2 février 1980, est-ce dans le 16ème ou bien le 6ème ? - précision indispensable pour partager. merci de rectifier.
par ailleurs blog (très) intéressant.

31/01/2013 15:52



Laissé par : Marie hier à 10h51


j'ai rectifié - bonne soirée à vous - pp






2 février 1980 , un ministre assassiné à paris …



article - 19/07/09 - 2 février 1980 , un ministre assassiné à Paris … - Le 31 janvier 1980, vers minuit, un coup
de feu retentit au n° 36 du boulevard Emile-Augier. (XVIe arrondissement de Paris) Joseph…


http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33983812.html