Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 1952, Meckert est envoyé à Lus par le journal France Dimanche pour couvrir ce qui deviendra un des faits divers les plus retentissants du siècle : l’affaire Dominici. Deux ans plus tard, Meckert revient sur cette expérience et examine le rôle tenu par les médias dans le développement de l’affaire. Entre faits bruts et récit à scandale, il tente d’analyser le travail de journaliste et livre son propre point de vue sur des faits qui cinquante ans plus tard, continuent de susciter des commentaires et d’alimenter des fictions.

 

Jean Meckert naît à Paris le 24 novembre 1910. Mobilisé en 1939, il est interné en Suisse en 1940, à la suite de la débâcle, et y écrit son premier roman, Les coups, que Gallimard accepte immédiatement. Suivront plusieurs autres romans admirés par Gide, Roger Martin du Gard, Queneau ou plus récemment Manchette et Annie Lebrun. Dès 1950, Marcel Duhamel le fait venir à la Série noire où il s’impose comme l’un des meilleurs auteurs de polar français. Certains de ses romans seront adaptés au cinéma.

 

 

Ont déjà paru dans la collection Arcanes La Marche au canon, Je suis un monstre et L’homme au marteau

 

La tragédie de Lurs

Jean Meckert

 

Présenté par Stéphanie Delestré et Hervé Delouche. Joëlle Losfeld, mars 2007. 245 p. (Arcanes). (Les oeuvres de Jean Meckert ; 4) - http://www.bibliosurf.com/La-tragedie-de-Lurs

Commenter cet article