Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 25 juillet 1940, à Londres, le capitaine Philippe de Hauteclocque (dit Leclerc) se présente au général de Gaulle. Celui ci le nomme immédiatement commandant et lui confie une première mission : rallier le Cameroun à la France Libre. Fin août, il arrive à Douala (Cameroun) et prend sans coup férir le contrôle du territoire avec l'aide d'un détachement du régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad. De Gaulle le nomme immédiatement colonel et commissaire général du Cameroun. Le Tchad, le Cameroun, le Congo et l'Oubangui-Chari sont ralliés à de Gaulle. Le Gabon, plus réticent, le rejoindra début novembre 1940 suite à l'intervention de Leclerc et Kœnig.

 

Le général de Gaulle peut enfin ouvrir un théâtre d'opérations dans le Sahara : il s'agit ni plus ni moins que de conquérir le Fezzan et de rejoindre la méditerranée.

 

En décembre 1940, Leclerc, le nouveau commandant militaire du Tchad, est chargé de l'opération contre le Fezzan. Une première tâche l'attend : conquérir l'oasis fortifiée de Koufra (Sud-Est de la Libye) occupé par les Italiens depuis 1931. Leclerc dispose en tout et pour tout de 350 hommes, dont 100 Européens et 120 méharistes. Ses troupes avaient une bonne expérience du désert, mais elles disposaient d'un armement réduit. Se posait également des problèmes de logistique : il fallait acheminer l'eau et le carburant sur une distance de 1650 kilomètres.

 

Le 24 janvier 1941, la colonne Leclerc s'élança à partir de Faya-Largeau. En pénétrant en Libye, un détachement britannique de reconnaissance fut repéré et tomba dans une embuscade tendue par l'armée italienne. L'effet de surprise étant perdu, les Anglais renoncèrent à la poursuite de la mission. Leclerc décida malgré tout de poursuivre et atteignit Koufra le 7 février. Le 18 février, Leclerc obligea les Italiens à s'enfuir vers le Nord. Le 19, le siège du fort débutait. Malgré des moyens très restreints, les Français harcelèrent sans cesse les Italiens. Le 1er mars 1941, Leclerc obtint la reddition de la garnison Italienne et prononça son fameux serment :

 

"Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs flotterons sur la cathédrale de Strasbourg". Les Français Libres purent enfin diffuser un message de victoire sur les ondes de la BBC : "Koufra est le premier acte offensif victorieux mené contre l'ennemi par des forces Françaises, partant de territoires Français, aux ordres d'un commandement uniquement Français".

 

De retour à Fort-Lamy, Leclerc se prépare sa prochaine mission : la conquête du Fezzan.

 

En Egypte, les Britanniques lancent une contre-offensive contre l'Afrikakorps et avancent en Libye. Celle-ci échoue et Rommel repart à l'assaut de l'Egypte : une jonction avec les forces britanniques est, pour l'instant, inenvisageable. Leclerc se contente alors d'affaiblir les forces de l'Axe par tous les moyens possibles, effectuant des raids sur les forts tenus par les Italiens (Gatroun et Uigh el-Kébir).

 

En septembre 1942, Leclerc, le commandant supérieur des troupes de l'Afrique française libre est chargé de la conquête le Fezzan et doit s'emparer de Tripoli, où il fera sa jonction avec les troupes britanniques. En janvier 1943, les forces de Leclerc, fortes de 4 000 Africains et 600 Européens appuyées par le groupe d'aviation, chassent les Italiens du Fezzan. La route de Tripoli est ouverte. Le 25 janvier, les premiers Français Libres entrent à Tripoli et font la jonction avec les FFL du Moyen-Orient.

 

Envoyée en Angleterre pour préparer le débarquement en Normandie, la 2ème DB débarque en Normandie le 1er août 1944. La division doit combattre sous les ordres du général Patton et participer à la libération de Paris. Les pertes à l'issue des premiers combats de la division sont très élevés : 800 hommes de perdus (200 morts et 600 blessés). Le 15 août, Leclerc marche sur Paris. Rambouillet est atteint le 21 août. Le 24, la 2ème DB entre dans la capitale par la porte d'Italie et, le 25, de Gaulle entre à Paris par la porte d'Orléans et retrouve Leclerc à la gare Montparnase .

 

En septembre, de Gaulle décide d'envoyer la 2ème DB vers Strasbourg. Leclerc entame alors une chevauchée vers les Vosges et l'Alsace. Strasbourg tombe le 23 novembre : le serment de Koufra est honoré. La division participe alors à la réduction de la poche allemande de Colmar en février 1945 puis est envoyée sur l'Atlantique pour participer à la réduction des poches allemandes. La division est alors envoyée en Bavière et s'empare, le 7 mai 1945, du "Nid d'Aigle" d'Adolf Hitler à Berchtesgaden. Le 23 mai, la 2ème DB rejoint Paris où un accueil triomphal lui sera réservé.

 

 

La 2ème DB et le général Leclerc

http://www.histoquiz-contemporain.com/Histoquiz/Lesdossiers/LaFrance19391945/23/Dossiers.htm

 

Madeleine Riffaud, lieutenant FTP

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-35111995.html

 

L'acteur français Jean Marais dans la 2e D.B.

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-35045611.html

 

Jean Gabin, un p'tit gars de la 2e DB

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-35008763.html

 

Ces Espagnols qui ont libéré Paris : Histoire d’un oubli

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-35077063.html

 

Cécile Rol-Tanguy, une combattante de la liberté

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-32525140.html

 

Le colonel Rol-Tanguy, une vocation militaire

Commenter cet article

Lolilol 12/06/2017 08:34

Hommes de Leclerc sous son ordre le 8 mai 1945

Lolilol 12/06/2017 08:33

Par contre, vous ne parlée pas du meurtre des 12 SS français à Bad Reichenhal commis par les

Djemaa Pascal 06/04/2010 09:07


Bonne semaine et merci pour ce partage! ¨Pascal.


11/04/2010 18:29



Merci - cordialement - PP