Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Document archives du 1er juillet 2006 - A l'heure du grand déballage de Clearstream, Historia a retrouvé une analyse... signée François Mitterrand.

En avril 1950, François Mitterrand donnait une conférence sur le thème du scandale en politique (ci-contre).

Morceaux choisis. « Si l'on analyse chacun des scandales de ces deux cents dernières années, on constate que le scandale est toujours né d'une intervention inadmissible ou erronée du pouvoir exécutif là où il n'avait rien à faire. »« ajouter quoi que ce soit à l'atmosphère alourdie des temps où nous vivons », l'ancien ministre énumère les circonstances qui créent une affaire. Il en note cinq : « Il faut d'abord, à l'origine d'un scandale, une part de mystère... Généralement ce mystère tourne autour d'éléments fort simples » ; il convient ensuite qu'« entrent en jeu [...] : l'Administration, le Gouvernement, la Police, la Justice [...]. Qui n'éprouverait également un plaisir secret à voir, comme toujours, une divinité frappée, souillée, qui disparaît ou qui revient, mais qu'au passage on a eu le temps de frapper du pied ? » Troisième condition : « L'enjeu doit être suffisamment important. » Sur la quatrième condition, Mitterrand s'étend plus longuement : « Les personnes prises dans ce genre d'affaires doivent pouvoir engager plus qu'elles-mêmes... Il faut que les noms [...] cités puissent engager le régime. Lorsque les noms n'y seront pas et que les trois autres conditions seront remplies, eh bien, ces noms, on les mettra ! » Se défendant de vouloir

Cinquième et dernière condition : il faut qu'existe une « opposition hostile au régime, prête à recueillir, à fomenter, à accroître l'effervescence causée légitimement par l'énormité et l'étendue du scandale... Cette opposition, là, ne respecte pas les formes du régime ; pensant que tout est bon pour faire sauter la chaudière, elle a besoin de mettre, même lorsqu'ils n'y sont pas, des noms qui engagent le régime. »

Mitterrand tente alors de définir le scandale : « En quoi consiste-t-il ? Pour quelques personnes, sans aucun doute, à ne pas avoir le sentiment de leur dignité et de leurs fonctions, cela jusqu'à confondre leur intérêt privé avec l'intérêt public. Lorsque ces deux intérêts coïncident, il faut réfléchir et généralement se méfier de cette coïncidence. »

Et, après avoir cité Clemenceau et son adjuration aux jurés de l'affaire Zola : « Saisissez l'Histoire comme nous l'avons nous-mêmes saisie », Mitterrand pose cette dernière question, toujours d'actualité : « Croyez-vous que le scandale soit tellement l'affaire des régimes ? L'Histoire... n'est-ce pas la possibilité pour tout citoyen de se dire : "N'ai-je pas le régime que je mérite ? N'aurais-je pas, si je le veux, le régime que je mérite ?" »

Par Georgette Elgey

Comment naissent les affaires

01/07/2006 – HISTORIA

http://www.historia.fr/content/recherche/article?id=17506

Crédit photographique : Hernu et Mitterrand dans les années 1950

La valse des scandales sous les régimes politiques : un délice !

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-36374811.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jacques Lachance 21/09/2013 11:42

Pour l`affaire de L’UBS ou Tapie Lagarde avec la présence de la Banque Crédit Lyonnais, c`est comme dans l’affaire de l’escroquerie de Jacques PYTHON,domicilié avenue de France 1202 Genéve, du cabinet d`avocats, 9, rue massot-3, rue Bellot, 1206 Genève : Jacques PYTHON Wolfgang PETER Pierre SCHIFFERLI, devant la 13 ième chambre correctionnelle du T.G.I. de Paris : escroquerie Jacques PYTHON ou il y a eu fausse représentation par Jacques PYTHON faussement mandaté par le Crédit Lyonnais Banque française avec détournement de plusieurs millions de francs suisses. dans l’ escroquerie Jacques PYTHON – Anne-Danielle de Montenach – Maria Claude SERMIER – Vincent DELAPORTE , il y a eu détournement/dissimulation de mineur et le juge helvétique corrompu MARIA CLAUDE SERMIER a validé et recelé le produit de la criminalité en faveur de Jacques. PYTHON. C’est donc en ce sens qu’il y a des similarités relativement aux pressions qui sont menées dans le dossier DSK. Gravement, dans l´escroquerie Vincent DELAPORTE avocat , de Vincent Delaporte – François-Henri Briard. Emmanuelle Trichet. Avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation. 6, Rue Anatole de la Forge. 75017 Paris, il y a eu recel des fiches de la Police de Lyon ( Rhône ) pour obtenir le jugement étranger par Jacques PYTHON ou le juge corrompu Maria Claude SERMIER , a fait déclarer l`enfant né du mariage, Xavier François de MONTENACH né le 26 septembre 1995, comme bâtard grâce au produit de la criminalité..
Et, à en devenir Le futur scandale de la criminalité intégrée, puisque l´avocat de Genève Jacques PYTHON, 6 ,rue Bellot Genève a recelé avec l’entière complicité du Juge corrompu Maria Claude SERMIER l’information secrète de dossiers de la Police de Lyon. Le recel par Jacques PYTHON des dossiers de la Police a permis l’ escroquerie avec détournement de mineur.Ce qui est aussi compromettant pour le système bancaire suisse c’est que Jacques PYTHON a utilisé comme un certain nombre d’avocat de cette place bancaire un accès complice à l’identification des informations bancaires secrètes comme pour le détournements des avoirs des victimes d’holocaustes, avec la complicité de ce fameux système bancaire, en dépouillant ces derniers de leurs avoirs revendiqués par leur descendant. ( fait non contesté devant les tribunaux par ce dernier ) . Autre fait intéressant l’ex bâtonnier Jean René FARTHOUAT a participé à cette escroquerie par déclaration mensongère et faux devant les Tribunaux pour le compte de Jacques PYTHON et du Juge helvétique Maria Claude SERMIER autre auteur de l’escroquerie et détournement de mineur.
L’escroc Jacques PYTHON doit donc faire fasse à la Justice avec ses compères. Et parmi ses compères on compte un autre avocat véreux du cabinet Alice MEIER-BOURDEAU Guillaume LECUYER 28 boulevard Raspail 75007 Paris.

Louis Cherlime 01/08/2010 11:56


A propos de scandales et de Monsieur François Mitterrand, le livre de Michel Christian Soulier intitulé L'an 2033 semble bien en révéler un tout nouveau dépassant les autres de très loin.
Pour en savoir un peu plus rendez-vous sur la page: Soulier l'An 2033 au paragraphe Bienvenue, la révélation qui s'y trouve est déja sidérante.
Jugez-en!
Amicales salutations.
L.C


01/08/2010 14:23



Laissé par : Louis Cherlime aujourd'hui à 11h56


michel.soulier533@orange.fr


Site : http://larosedenostredamesuite.com