Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le coup de coeur du libraire

1944 : Claire, 27 ans, ambulancière à la Croix Rouge est une jeune femme volontaire qui se veut responsable de sa vie et indépendante de la notoriété de son père François Mauriac. Elle a besoin de se sentir utile, voire indispensable et libre devant la voie bourgeoise toute tracée que ses parents souhaitent pour elle ; elle met fin à des fiançailles conclues cinq années auparavant, avant guerre. Au fil des lettres à sa famille qu'elle aime, nous la suivons en Alsace, puis à Berlin en 1945... Une franche camaraderie unit les différentes nationalités qui sauvent ensemble de la mort des personnes oubliées, détenues par les soviétiques. Un jeune officier français d'origine russe, Wia pour les intimes, habile négociateur russophone, à l'aise dans les relations grâce à ses origines princières va permettre de retrouver bon nombre de soldats. La solide amitié s'ouvre sur un amour véritable pour Claire et Wia, que Claire n'aura de cesse de faire accepter par ses parents.

Un roman autobiographique touchant et passionnant.

Résumé

En septembre 1944, Claire Mauriac se trouve à Béziers où elle est ambulancière à la Croix-Rouge française. François Mauriac l'autorise à partir pour Berlin afin de porter assistance aux milliers de blessés. Elle rencontre Yvan Wiazemsky en 1945, un Russe émigré en France au moment de la Révolution. Aux yeux de Claire, c'est l'homme idéal. A. Wiazemsky s'est servie ici du journal intime de sa mère.

Quatrième de couverture

En septembre 1944, Claire, ambulancière à la Croix-Rouge française, se trouve à Béziers avec sa section, alors que dans quelques mois elle suivra les armées alliées dans un Berlin en ruine. Elle a vingt-sept ans, c'est une très jolie jeune femme avec de grands yeux sombres et de hautes pommettes slaves. Si on lui en fait compliment, elle feint de l'ignorer. Elle souhaite n'exister que par son travail depuis son entrée à la Croix-Rouge, un an et demi auparavant. Son courage moral et physique, son ardeur font l'admiration de ses chefs. Ses compagnes, parfois issue de milieux sociaux différents du sien, ont oublié qu'elle est la fille d'un écrivain célèbre, François Mauriac, et la considèrent comme l'une d'entre elles, rien de plus. Au volant de son ambulance, quand elle transporte des blessés vers des hôpitaux surchargés, elle se sent vivre pour la première fois de sa jeune vie. Mais à travers la guerre, sans même le savoir, c'est l'amour que Claire cherche. Elle va le trouver à Berlin.

Mon enfant de Berlin
Wiazemsky, Anne
Gallimard , Paris
Parution :  août 2009
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article