Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://images.gibertjoseph.com/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/i/368/9782846081368_1_75.jpgUne énigme historique. Pour les historiens, et notamment pour les spécialistes de l'Empire, le maréchal Ney, victime d'une injuste sentence, a été condamné à mort par la Chambre des Pairs et exécuté le 7 décembre 1815. Les témoignages les plus convaincants et les plus détaillés abondent sur Ney face au peloton d'exécution, sur ses derniers mots, et même sur la manière dont il s'écroula après la salve. Mais il existe une autre version de l'Histoire ! L'exécution du Brave des braves n'aurait été qu'un simulacre. La franc-maçonnerie l'évada. Ney, réfugié aux États-Unis, s'établit en Caroline du Sud où il devint instituteur. Les preuves les plus flagrantes accréditent cette thèse. Outre-Atlantique, il existe un mémorial Ney et nombre d'archives sont rassemblées dans un département de l'université de Davidson. Par ailleurs, contrairement à la version officielle, le maréchal Ney ne reposerait pas au cimetière du Père-Lachaise. En effet, dans le petit cimetière de Third Creek, en Caroline du Nord, il est possible de lire sur une tombe cette épitaphe : " À la mémoire de Pitt Stuart Ney, né en France, soldat de la Révolution française sous Napoléon Bonaparte, qui quitta cette vie le 15 novembre 1846, à l'âge de 77 ans. " Pour la petite histoire, il convient de préciser que le maréchal Ney avait pris le nom de Peter Stuart Ney ; et de plus, comme il était né en 1769, il avait effectivement 77 ans en 1846. Ce livre est aussi une biographie du maréchal Ney, cette figure majuscule de l'Empire.

Biographie de l'auteur - Michel Dansel, amoureux de la face cachée des choses, a déjà publié nombre d'ouvrages dans lesquels se retrouve le même inventaire du bizarre, de l'insolite et du mystérieux mis au service de l'Histoire la plus énigmatique, la moins admise, la plus tabou. Auteur de livres sur la capitale, notamment Paris incroyable, Paris inattendu, Au Père-Lachaise, Les Cimetières de Paris ou L'invraisemblable histoire du sergent Bertrand. Auteur également de romans d'action, prétextes à la poésie et à l'humour noir, il a reçu le prix du Quai-des-Orfèvres pour De la part de Barbara. On lui doit aussi plusieurs monographies et études sur des poètes, notamment sur Tristan Corbière, à qui il consacra sa thèse.

 

Maréchal Ney : fusillé ou évadé ?

Dansel Michel (Auteur) 

Type : Livre 

Editeur : Edite 

Date de sortie : 04/12/2010

 

 

 

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/596/1466596_3348785.jpgRésumé : Si j'ai été amené à me pencher sur la vie du Maréchal Ney c'est qu'il forme à lui seul un héros d'épopée. Sa remarquable carrière militaire n'est qu'un long tissu d'exploits. Brave jusqu'à la témérité, cet entraîneur d'hommes a également montré des qualités de profond tacticien. Mais ce qui m'a également frappé et émerveillé sont les nombreuses facettes de son caractère. Il était d'un commerce difficile, peut-être, ce qui peut paraître paradoxal parce que d'une certaine manière il était timide. Ses camarades et ses supérieurs n'ont cessé de s'en plaindre et ses subordonnés de l'adorer. Avec cela chevaleresque à l'occasion, il pouvait allier à un esprit calculateur une spontanéité désintéressée. Il s'entendit mal avec Napoléon ce qui ajoute encore au caractère énigmatique du personnage. C'est cet ensemble qui m'a intrigué et plu en lui.

 

Mon avis : Je savais peu de choses finalement de Ney. Il a débuté sa carrière militaire dans le camp de Moreau, rival de Bonaparte, d’où son ascension moins fulgurante que celle de Murat. C’est Napoléon qui l’a mis ensuite en avant pour justement concurrencer le prestige de Murat qui commençait à devenir encombrant. Par deux fois, il retourne sa veste, en se ralliant à la Monarchie après avoir poussé Napoléon à signer son acte d’abdication, puis en rejoignant Napoléon à son retour de l’île d’Elbe après avoir promis à Louis XVIII de le ramener dans une cage de fer. Une trahison qu’il paiera de sa vie. On pourrait mal lui pardonner une attitude aussi ambiguë mais Ney, comme Murat ou même Berthier, est un autre exemple qu’un maréchal ne peut trahir l’Empereur sans quelque remord. Cette nouvelle biographie montre donc à quel point l’ascendant de Napoléon était fort sur des hommes qui pourtant ne s’en laissaient pas compter.


Quelques mots sur Frédéric Hulot : Frédéric Hulot est un historien français. Il écrit notamment des biographies des maréchaux d'empire.

 

Le Maréchal Ney - La Bibliothèque de Napoléon, tous les livres sur

napoleon-livre.com/napoleon.../le-marechal-ney-frederic-hulot.html

Le Marechal Ney (Frederic Hulot) : biographie sur Michel Ney, marechal de l'empereur Napoleon Bonaparte.

 

 


http://www.images-chapitre.com/ima3/original/974/1053974_4579939.jpgDans le cycle de l'épopée napoléonienne, le maréchal Ney (1769-1815) occupe la place d'un Roland ou d'un Bayard. Duc d'Elchingen et prince de la Moskowa par la grâce de l'Empereur, surnommé le " brave des braves ", il s'illustre par sa vaillance et par une audace pas toujours réfléchie. Déifié par la légende, Ney l'a été aussi en raison de sa fin tragique. Il est fusillé au début de la seconde Restauration pour s'être rallié à Napoléon pendant les Cent Jours, au lieu de le ramener dans une " cage de fer ", ainsi qu'il l'avait promis à Louis XVIII. Le maréchal Ney rejoint, à la barre des grands procès de l'histoire de France, Louis XVI, Bazaine, Dreyfus, Pétain. Cassure politique, le procès Ney a suscité une vive polémique, habilement exploitée par les bonapartistes, les orléanistes et les républicains. L'exécution du " brave des braves ", un matin gris du mois de décembre 1815, au carrefour de l'Observatoire, fait oublier l'irritabilité de ce " mauvais coucheur", sa nature mobile, et cette opinion sévère de Napoléon : " Il était bon sur un champ de bataille, mais je n'aurais pas dû le nommer maréchal. " L'exploration du fonds Ney aux Archives nationales met en lumière, à côté de sa vaillance, les contradictions et les faiblesses du plus célèbre maréchal de Napoléon qui, à défaut d'avoir été " un esprit ", fut incontestablement un " caractère ". Fils d'un modeste artisan de Sarrelouis, il manifeste de l'orgueil pour ce qu'il est et du mépris pour ce qu'il a été. Le " Lion rouge ", comme on le baptisa, rugira de colère, une ultime fois, à Waterloo, avant de faire face au peloton d'exécution.

 

Le maréchal Ney

Éric Perrin 

Broché: 377 pages 

Editeur : Perrin (10 septembre 1993) 

Collection : Présence de l'histoire 

Langue : Français

 

 

Les Grandes batailles du Maréchal Ney - YouTube

► 1:57► 1:57
www.youtube.com/watch?v=8eXxiTvEG4o4 avr. 2009 - 2 min - Ajouté par tipitjo
You need Adobe Flash Player to watch this video. Download it from Adobe. ... Les Grandes batailles du ...

2/2 Le maréchal Ney (1815) Premier Empire - YouTube

► 13:45► 13:45
www.youtube.com/watch?v=pStH9rDLbWU14 déc. 2011 - 14 min - Ajouté par PierreBraquemard
Le procès du maréchal Ney (2/2). Au fil des Pages sur ... Responses. This video is a response to 1/2 Le ...

Commenter cet article