Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

7. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - « Des clameurs montent de la foule : les badauds ont reconnu un condamné dont les exploits maléfiques ont défrayé la chronique ; Mais le plus souvent, la cohorte des prisonniers avance dans un silence pesant .

 

Les relégués portent un chapeau à larges bords en feutre noir. Les bonnets – rouges pour les condamnés à perpétuité, rayés noir et blanc pour les autres – sont généralement enfoncés jusqu 'aux yeux, cachant la tonte de l'infamie. Le La Martinière mouille au large et reçoit sa cargaison humaine par des chalands ou, pour certains prisonniers comme Dreyfus, grâce à des petits vapeurs qui font la navette entre le port et le bateau-cage. C'est le moment délicat de l'embarquement et il est arrivé que, dans un geste désespéré, des condamnés tentent de se jeter à l'eau pour essayer de rejoindre le continent ... »1

 

1 Pierre Dufour, Les Bagnes de Guyane, 2006, Pygmalion, département de Flammarion, 393 p.

 

 

1-copie-6.jpg

2-copie-5.jpg

3-copie-4

6-copie-3.jpg

1-copie-7.jpg

2-copie-6.jpg

 

Sources



http://www.decitre.fr/gi/37/9782756400037FS.gifNapoléon III voulut purger la France de ses mauvais garçons et des délinquants qui l'encombraient.

Deux grandes colonies pénitentiaires destinées au peuplement se développèrent alors rapidement : la Nouvelle-Calédonie et la Guyane. En un siècle, près de 100 000 hommes et femmes furent transportés dans ces contrées éloignées et hostiles. Nombre de ces forçats, qui étaient loin d'être des criminels chevronnés, n'avaient pas mérité de vivre un tel calvaire pour peupler la " terre de la grande punition ".

Beaucoup furent éliminés par la violence, par les travaux forcés dont témoigna Albert Londres, par le vice et la maladie. Et, parmi ceux qui purgèrent leur peine, peu revirent la France. C'est l'histoire de ces êtres, hauts en couleur, en turpitudes et en misère, que Pierre Dufour nous raconte ici. Aujourd'hui, les vestiges de ces bagnes, dans les îles du Salut ou à Saint-Laurent-du-Maroni, continuent à parler au visiteur : y subsistent encore quelques témoins qui entretiennent la mémoire orale de ces lieux de douleur, dans les bistrots de Cayenne, de Kourou ou de Saint-Laurent ...


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ST46XHMPL._SS500_.jpgLes premiers condamnés arrivèrent en 1852, les derniers en 1938. Transportés, relégués ou déportés, ils furent près de 70000 à subir leur peine en Guyane, relevant tous d'une loi différente. Leur univers pénitentiaire une étendue de terre du Maroni à l'Oyapock, non loin de l'équateur, en bordure de la forêt amazonienne, entre Surinam et Brésil. Leurs bagnes s'appelaient Cayenne, les îles du Salut, Kourou, Saint-Laurent, Saint-Jean, Charvein...

 

Commencé dans l'utopie du rachat par le travail forcé, le siècle des bagnards se poursuit par la seule volonté d'exclure, d'exiler, d'éliminer, et s'achève dans un bilan tragique. Dossiers, témoignages, archives, récits racontent la vie et la mort d'hommes et de femmes dont la justice française se débarrassa loin de ses côtes.


Certains noms appartiennent déjà à la mémoire collective Dieudonné de la bande à Bonnot, le capitaine Dreyfus, Seznec, Papillon et combien d'autres relevant de l'expression "tu finiras au bagne".


À l'heure où la France s'interroge sur la punition, la prison et le système pénal, cet ouvrage fouille l'histoire des bagnes de Guyane, en éclaire la genèse, en restitue la vie quotidienne et en décrit les vestiges.

 

 

1Collection privée de cartes postale de Philippe POISSON - La Rochelle - Saint-Martin-de- Ré - Embarquement de forçats - navires de transport, etc. 


Poisson (Philippe) | Criminocorpus. Le portail sur l'histoire de la ...


7 Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - Document à usage pédagogique uniquement. PP.


 

2. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

2. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 30/11/11 - 2. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - 2. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - " La condamnation ayant été prononcée, les détenus primaires…

3. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

3. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 05/12/11 - 3. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - 3. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - Plusieurs semaines avant de départ du convoi, les condamnés …

4. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

4. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 14/12/11 - 4. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - 4. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - « Au dépôt de Saint-Martin-de-Ré, comme les règlements le…

5. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

5. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 15/12/11 - 5. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - 5. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial- « Le long troupeau des transportés franchit la porte …

6. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

6. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 02/01/12 - 6. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - 6. PARCOURS d'un condamné définitif au bagne colonial - « Des clameurs montent de la foule : les badauds ont reconnu…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article