Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.images-chapitre.com/ima1/original/437/1466437_4618745.jpgDocument 1982 - Alignés contre le mur du cimetière, en ce soir de Noël 1946, bras liés dans le dos, six Français attendent la rafale qui va les coucher, pour toujours, oubliés de tous, abandonnés par leur pays, leurs chefs, dans un coin perdu du Nord-Annam. En face d'eux, à la lueur des torches de bambous, les petits soldats du Viêt-minh les tiennent en joue.


Un ordre fuse, les canons s'abaissent. Les six Français soupirent, soulagés. Ils ont tort; le sort qu'on leur réserve est plus effroyable encore. Une captivité sans espoir, une longue agonie dans les camps de la jungle indochinoise.


René Moreau était l'un de ces six Français. Administrateur civil, chef de la Mission française de liaison auprès des autorités du Viêt-minh, il a été capturé à Vinh, dans le Nord-Annam, en violation d'engagements pris par le gouvernement du président Hô Chi Minh.


Pendant quatre années, avec un compagnon, le lieutenant Bianconi, il vivra comme un fauve, dans une cage de bambous. A deux reprises, les deux camarades tentent de s'évader et tiennent le maquis 25 jours. Repris, les représailles sont terribles. Bianconi devient hémiplégique, Moreau, emmené au Tonkin, fera 600 kilomètres pieds nus pour se retrouver, à la frontière de Chine, dans les camps de la mort où pourrissent les prisonniers de guerre.


René Moreau ne sera libéré qu'en 1954, au bout de huit années de détention, en vertu du cessez-le-feu qui a suivi le désastre de Diên Bien Phu.


Le récit de cette captivité, écrit sans passion ni parti pris, tire sa force de sa sobriété même. Ce n'est pas un réquisitoire, mais c'est peut-être plus terrible encore, un constat. Le témoignage vécu - à quel prix ! - d'un long et lent voyage à travers un univers de cauchemar, éclairé pourtant par la très sincère et très profonde humanité de l'auteur.


Un grand et beau livre.

René Moreau, aujourd'hui ministre plénipotentiaire et ancien ambassadeur, est le fils de l'amiral Jacques Moreau, préfet maritime à Alger au moment du débarquement américain en 1942.

 

8 ans otage chez les Viets 1946-1954

René Moreau - Préface d'Erwan Bergot

Pygmalion - Gérard Watelet - 1982

 

Quelques vidéos utiles


Vidéo Ina - LIBERATION DE PRISONNIERS VIET MINH MALADES ...

► 0:40► 0:40
www.ina.fr/...vietnam/video/.../liberation-de-prisonnie...7 mai 2009 - 40 s
INDOCHINE - LIBÉRATION DE PRISONNIERS DU VIÊT-MINH, MALADES OU BLESSES - Soldats sénégalais ...

Le retour des prisonniers, la vision du Viet-Minh. – ECPAD

► 0:51► 0:51
www.ecpad.fr/le-retour-des-prisonniers-la-vision-du-v...1 sept. 2011 - 51 s
Le retour des prisonniers, la vision du Viet-Minh. ... Codec video : h264 ... Evènement : Le retour des ...

Commenter cet article