Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  1. x48 . Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - « Bien que les autorités pénitentiaires ne souhaitent pas que les photographes prennent des clichés de l'embarquement, il y en a toujours pour réaliser des photos qui font la une de Détective ou de Police Magazine1. Sur certaines, on distingue nettement le visage des forçats qui laissent deviner leurs sentiments alors qu'ils s'engouffrent dans les lourds chalands de fer. Coiffés du calot rituel, vêtus d'un pantalon et d'une vareuse de toile, ils portent sur l'épaule le sac blanc avec leurs effets. Une couverture roulée en boudin leur barre la poitrine. Un condamné qui semble avoir tout juste dix huit ans sourit à l'objectif. Derrière lui un homme d'une cinquantaine d'années regarde le photographe d'un air narquois. Un troisième, portant ses gamelles et une boule de pain, baisse la tête d'un air accablé. Un surveillant marche à côté de lui sans un regard pour le transporté. Encore sur le quai, un colosse au visage triste observe des pêcheurs rassemblés à l'avant de leur petit chalutier pour voir passer les hommes du bagne, comme s'il voulait graver dans sa tête cette dernière image d'une France à jamais perdue. Secoués par la houle, les condamnés s'agrippent où ils peuvent pour ne pas tomber. Les plus faibles ont déjà le mal de mer2 ... »

 

1 Le départ pour l'enfer guyanais

article - 09/03/09 - Le départ pour l'enfer Guyanais - Raymond Robert dans Police Magazine n°14, 1er mars 1931, p.1, 8-10 et 14 Photographies extraites du même magazine. Document…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-28820087.html

2 Pierre Dufour, Les Bagnes de Guyane, 2006, Pygmalion, département de Flammarion, 393 p.

 

 

8-copie-1.jpg

 

1-copie-8.jpg

2-copie-7.jpg3-copie-5.jpg4-copie-5.jpg5-copie-2.jpg

 

6-copie-4

 

 

Sources

 



http://www.decitre.fr/gi/37/9782756400037FS.gifNapoléon III voulut purger la France de ses mauvais garçons et des délinquants qui l'encombraient.
 
Deux grandes colonies pénitentiaires destinées au peuplement se développèrent alors rapidement : la Nouvelle-Calédonie et la Guyane. En un siècle, près de 100 000 hommes et femmes furent transportés dans ces contrées éloignées et hostiles. Nombre de ces forçats, qui étaient loin d'être des criminels chevronnés, n'avaient pas mérité de vivre un tel calvaire pour peupler la " terre de la grande punition ".

Beaucoup furent éliminés par la violence, par les travaux forcés dont témoigna Albert Londres, par le vice et la maladie. Et, parmi ceux qui purgèrent leur peine, peu revirent la France. C'est l'histoire de ces êtres, hauts en couleur, en turpitudes et en misère, que Pierre Dufour nous raconte ici. Aujourd'hui, les vestiges de ces bagnes, dans les îles du Salut ou à Saint-Laurent-du-Maroni, continuent à parler au visiteur : y subsistent encore quelques témoins qui entretiennent la mémoire orale de ces lieux de douleur, dans les bistrots de Cayenne, de Kourou ou de Saint-Laurent ...


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ST46XHMPL._SS500_.jpgLes premiers condamnés arrivèrent en 1852, les derniers en 1938. Transportés, relégués ou déportés, ils furent près de 70000 à subir leur peine en Guyane, relevant tous d'une loi différente. Leur univers pénitentiaire une étendue de terre du Maroni à l'Oyapock, non loin de l'équateur, en bordure de la forêt amazonienne, entre Surinam et Brésil. Leurs bagnes s'appelaient Cayenne, les îles du Salut, Kourou, Saint-Laurent, Saint-Jean, Charvein...

Commencé dans l'utopie du rachat par le travail forcé, le siècle des bagnards se poursuit par la seule volonté d'exclure, d'exiler, d'éliminer, et s'achève dans un bilan tragique. Dossiers, témoignages, archives, récits racontent la vie et la mort d'hommes et de femmes dont la justice française se débarrassa loin de ses côtes.

Certains noms appartiennent déjà à la mémoire collective Dieudonné de la bande à Bonnot, le capitaine Dreyfus, Seznec, Papillon et combien d'autres relevant de l'expression "tu finiras au bagne".

À l'heure où la France s'interroge sur la punition, la prison et le système pénal, cet ouvrage fouille l'histoire des bagnes de Guyane, en éclaire la genèse, en restitue la vie quotidienne et en décrit les vestiges.

 

 

1Collection privée de cartes postale de Philippe POISSON - La Rochelle - Saint-Martin-de- Ré - Embarquement de forçats - navires de transport, etc. 

Poisson (Philippe) | Criminocorpus. Le portail sur l'histoire de la ...

8 Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - Document à usage pédagogique uniquement. PP.

 

2. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

2. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 30/11/11 - 2. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - 2. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - " La condamnation ayant été prononcée, les détenus primaires…

3. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

3. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 05/12/11 - 3. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - 3. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - Plusieurs semaines avant de départ du convoi, les condamnés …

4. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

4. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 14/12/11 - 4. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - 4. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - « Au dépôt de Saint-Martin-de-Ré, comme les règlements le…

5. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

5. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 15/12/11 - 5. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - 5. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial- « Le long troupeau des transportés franchit la porte …

6. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

6. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 02/01/12 - 6. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - 6. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - « Des clameurs montent de la foule : les badauds ont reconnu…

7. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

7. Parcours d'un condamné définitif au bagne colonial

article - 14:59 - 7. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - 7. parcours d'un condamné définitif au bagne colonial - « Des clameurs montent de la foule : les badauds ont reconnu…

Commenter cet article