Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782262033163.jpgLa première biographie de ce militaire, diplomate et homme d'Etat, à la fois acteur et témoin privilégié de l'épopée du Consulat et de l'Empire.


Issu d'une famille proche des Beauharnais, Armand de Caulaincourt entre dans l'intimité de Bonaparte dont il devient l'aide de camp en 1800. Accusé à tort de complicité dans l'exécution du duc d'Enghien, il se coupe des royalistes et se rapproche encore de Napoléon qui le nomme grand écuyer, un des postes clés de la jeune cour impériale. D'une franchise égale à sa fidélité, ce diplomate né trouve un rôle à sa mesure comme ambassadeur à Saint-Pétersbourg. De 1807 à 1811, il tente de sauver l'alliance franco-russe, mais ne parvient pas à convaincre Napoléon qu'il va au devant d'une défaite cinglante en cas de conflit. La retraite de Russie lui avant donné raison, il a le privilège d'accompagner l'Empereur battu lors de son retour à Paris. Devenu ministre des Affaires étrangères, il pousse en vain à la conclusion de la paix, puis obtient du tsar la souveraineté de l'île d'Elbe pour son maître vaincu.


Revenu au ministère après les Cent-Jours, il quitte la scène politique après Waterloo et meurt en 1827. Son drame aura été de servir jusqu'au bout un homme dont il connaissait à la fois les défauts et les excès ; sa dignité, de ne s'être jamais abaissé au rang de courtisan servile. 


Antoine d'Arjuzon est l'auteur de plusieurs ouvrages dont, chez Perrin, les biographies de Wellington et d'Edouard VII.

 

Restons à l'époque napoléonienne avec cette première biographie d'un homme étonnant par sa fidélité empreinte d'une totale lucidité. Militaire, diplomate, grand écuyer, fin stratège, il est un des plus proches et des plus écoutés collaborateurs de Napoléon. Et même si instinctivement nous pouvons nous tenir éloignés des Bonaparte, nous aurions tort de ne pas nous intéresser à cette période historique qui a vu des chefs militaires prestigieux et notamment ce fameux Caulaincourt.

 

 

Caulaincourt. Le confident de Napoléon
Date de parution: 2012-03-15 
Editeur: PERRIN (EDITIONS) 
ISBN:9782262033163 
Nb de pages: 398 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/1/1b/Editions_de_chire_transparent_noir.jpg« Il n'y a rien de plus exaspérant que de voir beaucoup de bons livres paraître chaque jour et de savoir qu'ils n'auront jamais qu'une diffusion limitée parce que les mass-média n'en parleront jamais. Le véritable combat contrerévolutionnaire devrait être mené principalement sur ce terrain de la diffusion des livres. J'ai toujours pensé que ce seul tête à tête du lecteur et du livre est susceptible d'exercer des conversions, des reprises en main, d'éclairer ceux qui se trompent par ignorance des faits. » - Jacques Ploncard d'Assac


La librairie DPF (Diffusion de la Pensée Française) existe depuis 45 ans. Librairie indépendante créée par Jean Auguy (un étudiant de Poitiers) elle s'est spécialisée dans le domaine « chouan» au sens générique du terme. Dans toutes les librairies vous trouverez Marx, De Gaulle, Malraux, Aragon etc. ici c'est Raspail, Mgr Lefebvre, Volkoff, Maurras, Holeindre...

 

Son passé : En 1966 Jean Auguy déjà connu comme militant de la FNEF (Fédération Nationale des Etudiants de France, syndicat étudiant) et fondateur du mensuel Poitiers Université (14 ans de parution de 1964 à 1978), crée un embryon de librairie (9 titres) sous le nom « DPF » et avec le statut d'entreprise personnelle. En même temps il lance « Lecture et Tradition» bulletin littéraire. En 1970 publication de son 1er livre comme éditeur, puis il organise une «journée chouanne » en septembre (il y en a eu 40 ensuite) En 1976 rachat de Lectures Françaises (revue de documentation politique) à Henry Coston. En 1994 transformation en société anonyme SADPF puis en 2010 en SARL pour faciliter la succession...

 

Accueil - Chiré

www.chire.fr/
Recherche avancée Commander avec les références catalogue. Editions de Chiré .Nouveautés 2012 .Nos livres .Lectures Françaises .Lecture et Tradition .

Commenter cet article