Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Posted By Roald Billebault On 11 mai 2010 @ 12 h 05 min In Histoire | No Comments

[1]Le 20 février 1934, le cadavre déchiqueté du conseiller à la cour d’Appel de Paris, Albert Prince est retrouvé au abord de la voie ferrée à Dijon.  Ce dernier s’apprêtait à rendre ses conclusions sur l’affaire Staviski, l’une des plus retentissantes du siècle dernier. Ses conclusions auraient-elle pu faire sauter la République ? C’est fort possible vu les rapports très endroits qu’entretenait l’escroc Staviski avec la classe politique de l’époque.  La thèse de l’ assassinat politico-mafieux est immédiatement  privilégiée. Malgré tout, l’enquête ne donnera jamais de réponse précise. Dans un ouvrage paru récemment (Un scandale d’Etat, L’affaire Prince. ED. Perrin) Pierre Cornut-Gentille livre une théorie qui n’a rien à voir avec celle souvent admise. S’appuyant sur le dossier de l’instruction, des archives du ministère de la justice et sur des documents personnels du juge ayant dirigé l’enquête, l’auteur s’oriente d’avantage sur la thèse du suicide. Une hypothèse, si elle s’avérait exacte, qui mettrait fin à l’un des  plus grande énigme du 20ème siècle.


Article printed from Gazette Info: http://www.gazetteinfo.fr

URL to article: http://www.gazetteinfo.fr/2010/05/11/affaire-prince-la-fin-du-mystere/

URLs in this post:

[1] Image: http://www.gazetteinfo.fr


 

Dimanche 11 avril 2010 7 11 /04 /2010 08:46

Un scandale d'État - L'affaire Prince

 

http://www.decitre.fr/gi/28/9782262032128FS.gifLe 20 février 1934, le cadavre d'Albert Prince est retrouvé déchiqueté sur la voie ferrée près de Dijon.


Ce conseiller à la cour d'appel de Paris avait été chargé d'enquêter, quelques années plus tôt, sur les agissements du célèbre escroc Stavisky. Assassinat ou suicide ?


Parallèlement à l'enquête, menée de façon discutable, la presse et l'opinion s'emparèrent de l'affaire, qui tint bientôt en haleine la France entière et menaça d'ébranler la République. En effet, furent jetés dans la mêlée les noms de hautes personnalités, comme Camille Chautemps, ancien président du Conseil et franc-maçon notoire, ou encore le garde des Sceaux Henry Chéron.


L'inspecteur Bonny, plus tard sinistrement célèbre, est aussi de la partie, tout comme Georges Simenon, alors journaliste et dont les prétendues révélations ne firent qu'ajouter au scandale. Avait-on voulu empêcher Prince de divulguer les protections dont aurait bénéficié Stavisky ? Ou s'agissait-il d'un drame intime ? En dépit de trois années d'instruction et de plusieurs centaines d'auditions,l'énigme ne fut jamais résolue.


Pierre Cornut-Gentille, qui a accédé au dossier de l'instruction, aux archives du ministère de la Justice et aussi aux papiers personnels du juge d'instruction, livre le premier récit complet de cette célèbre affaire, qui met en évidence, déjà, le crédit parfois excessif accordé aux experts, et surtout les rapports complexes entre les policiers, les magistrats, le monde politique et les médias. 


Un scandale d'Etat - L'affaire Prince

Pierre Cornut-Gentille

Broché

Paru le : 18/02/2010


Éditeur : Perrin


L'auteur en quelques mots ...


Pierre Connut-Gentille. Avocat a eu à connaître d'importants dossiers politico-financiers, Historien, il a publié aux éditions Perrin L'Honneur perdu de Marie de Morell (1996), La Baronne de Feuchères (2000) et une biographie de Madame Roland (2004).


Liens utiles sur le blog :


Marthe hanau : la banquière des années folles

La vérité sur la mort du conseiller albert prince ?

Pierre bonny, l'homme du déshonneur ...

Les 35 plus grandes affaires criminelles en france depuis

La valse des scandales sous les régimes politiques : un

Pierre bonny : "un flic" peu fréquentable ...

La police française (1930 - 1950). Entre bouleversements et

Cette vilaine affaire stavisky ...

Les 100 ans de la pj : l'affaire stavisky


Affaires criminelles - Criminalité (108)

 

Commenter cet article