Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/09/9782296124509FS.gifDocument 2010 - Depuis l'indépendance, Amirouche subit les mêmes accusations que celles dont l'accabla l'armée française.


Il fut décrit, au mieux, comme un chef de guerre sans foi ni loi, au pire, comme un maquisard violent et sanguinaire, cultivant une détestation primaire contre les intellectuels, attributs qu'il tiendrait de prétendus penchants islamistes. Comme pour justifier ces anathèmes, Boumediene fit déterrer clandestinement ses ossements et ceux de son compagnon Haoues et ordonna de les séquestrer à jamais. Comment une telle forfaiture a-t-elle été possible ? Pourquoi les élites l'ont-elles tue ou, pire, légitimée ? Amirouche, une vie, deux morts, un testament invite à méditer sur un pouvoir qui a acclimaté le citoyen à l'horreur avant de l'engager dans le sens interdit de l'Histoire.


Saïd Sadi est un politique qui a toujours refusé de succomber à la facilité et aux thèses faussement consensuelles. Pour lui, Amirouche, la légende vivante chantée par nos mères, ne pouvait pas, c'est un euphémisme, être le monstre que présentaient les services de Boussouf et de Boumediene. Une recherche menée durant des dizaines d'années révèle Amirouche comme un stratège militaire, rigoureux mais altruiste, ferme mais sage, privé de grandes études mais sacralisant le savoir.


Doté d'une vraie culture politique, cet autodidacte d'exception avait un sens élevé de l'Etat. Ainsi dépeint, Amirouche retrouve enfin dans l'écrit le statut que lui a toujours réservé la littérature orale ; ce qui n'ira pas sans quelques grincements de dents. Le colonel de la wilaya III se rendait à Tunis pour désamorcer la menace que faisaient peser sur la nation l'armée des frontières et le MALG quand il fut stoppé le 28 mars 1959 à Bou-Sâada par une armada déployée en renfort par le général Massu quelques jours auparavant.


Sans concession ni rancœur, cet ouvrage, riche en témoignages et documents de première main, est précieux : en interrogeant la mémoire, il parle à l'avenir.

 

Amirouche - Une vie, deux morts, un testament, une histoire algérienne

Saïd Sadi

Broché

Paru le : 01/06/2010

Éditeur : L'Harmattan

 

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Said Sadi est né le 26 août 1947 à Aghribs, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.


Psychiatre de formation, il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Algérie : l'échec recommencé ? A la mort d'Amirouche, il avait 12 ans. A son instituteur qui annonçait, en classe, la mort du " sanguinaire ", le petit Said répondit : " Vous faites de la propagande ! ". Ce fut le baptême du feu de celui qui, plus tard, sera l'un des dirigeants politiques de l'opposition démocratique les plus en vue en Algérie.


Président du RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie, créé en 1989), il est aujourd'hui député à l'Assemblée nationale.


Liens utiles sur le blog

 

Le plus bel âge ? ... de Ludivine Bantigny (1)

Soldats en Algérie 1954-1962 - expériences contrastées des hommes (2)

La section - Journal d'un appelé en Algérie (1959-1961) (3)

Audin la disparition (4)
O.A.S, l'attentat du Petit Clamart ... et le colonel Bastien-Thiry (5)
Le coup d'Etat militaire d'Alger vécu de l'intérieur d'une unité (6)

Le colonel Jeanpierre, figure héroïque de la Légion étrangère (7)

Les calots bleus ... La force de police auxiliaire de M. Papon (8)

La guerre d'Algérie des Messalistes, 1954-1962 (9)

"La guerre moderne " du colonel Roger Trinquier (10)

Les désarrois d'un officier en Algérie (11)

Le 13 mai du général Salan (12)

Salan, délégué général en Algérie - La fin de l'illusion(13)

il y a cinquante ans : “le manifeste des 121” (14)

Le général Saint-Hillier : De Bir Hakeim au putsch d'Alger (15)

"La Villa Susini" - Tortures en Algérie ... (16)
Nous les appelés d'Algérie (17)

Hélie de Saint Marc (18)

François Casta, aumônier parachutiste (19)

"Nuit Noire" 17 octobre 1961 est le garant de la Mémoire (20)

Général de la Bollardière : "Non à la torture" (21)

"Bataille d'Alger, bataille de l'homme" - Jacques de Bollardière (22)

Chateau-jobert dit "Conan", le colonel à "la barbiche sombre" (23)

Chroniques du bidonville , Nanterre en guerre d'Algérie (24)

Ratonnades à Paris , Précédé de Les harkis à Paris (25)

De Gaulle, les services secrets et l'Algérie (26)

Commandos de chasse Gendarmerie. Algérie 1959-1962 (27)

L'honneur des innocents ...(28)

Il faut tuer de Gaulle (29)

Ma guerre d'Algérie et la torture... lieutenant dans les DOP (30)

Guerres secrètes du FLN en France (31)

L'autre 8 mai en France. Aux origines de la guerre d'Algérie (32)

Le choix de mon père (33)

La gendarmerie dans la guerre d'Algérie ...(34)

La guerre d'Algérie au cinéma ... (35)

Commenter cet article