Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.debriefing.org/images/body8250ltINTkmKXvnlkSE.jpgLes Allemands, en 1972, attendaient des Jeux Olympiques de Munich qu'ils effacent le triste souvenir des Jeux de Berlin (1936), présidés par Hitler.

 

Las, la fête allait être ternie par un attentat sans précédent, lequel allait faire passer au premier plan de la scène internationale les revendications des Palestiniens en exil.

 

André Larané.

Un commando prêt à tout

Une semaine après le début des Jeux Olympiques de Munich, le 5 septembre 1972, à quatre heures du matin, huit hommes armés s'infiltrent dans le village olympique. Ils gagnent le bloc 31 où dort la délégation israélienne et pénètrent en force dans les appartements.

 

Sur les quinze sportifs présents, deux sont tués en tentant de résister aux intrus, un troisième arrive à s'enfuir en arrachant une fenêtre, un quatrième s'échappera un peu plus tard. Restent onze otages aux mains du commando.

 

Au réveil, le monde abasourdi découvre sur les écrans de télévision deux réalités avec lesquelles il va devoir apprendre à vivre, le terrorisme et la Palestine.

 

Le chef du commando communique à un agent de police un texte revendicatif. On apprend comme cela qu'il se réclame d'un groupe terroriste palestinien appelé «Septembre Noir». Ce nom fait référence au massacre par le roi Hussein de Jordanie des groupes armés palestiniens présents sur son territoire en septembre 1970.

 

Pour lire la suite cliquer sur le lien ci-dessous

 

En savoir plus

Commenter cet article