Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Biographie de Jean Ferrat, un ardéchois de coeur


La nouvelle s'est répandue comme une trainée de poudre sur le réseau social Twitter où un hashtag a été aussitôt créé : Le chanteur Jean Ferrat est mort à l'hôpital d'Aubenas le samedi 13 mars 2010 en début d'après-midi.


Né à Vaucresson (Hauts-de-Seine) en 1930, le chanteur sera sans aucun doute associé à Antraigues en Ardèche où il avait décidé de vivre, et surtout à ses montagnes qu'il a chanté avec tant de succès.


Poète et écrivain engagé toute sa vie auprès du Parti Communiste (tout en restant critique sur "le bilan" soviétique), son oeuvre se compose de centaines de titres, écrits par lui-même ou simplement interprétés, comme les nombreux textes de Louis Aragon qu'il a mis en musique.


Fils d'un père juif (mort en déportation à Auschwitz), Jean Ferrat a travaillé très tôt, d'abord au théâtre puis dans un cabaret, sous différents pseudonymes (Jean Laroche, Franck Noël...)


Le premier poème d'Aragon qu'il met en musique est "Les yeux d'Elsa", une chanson qui sera interprétée par André Claveau. Mais il devra attendre 1958 et la sortie de son premier 45 tours, "Ma Môme", pour connaître le succès.


Chanteur engagé, Jean Ferrat connaît très vite la censure des radios nationales ; mais il est reconnu par un public "militant" et mène alors une double carrière de chanteur et d'auteur-compositeur pour de nombreux autres artistes (Isabelle Aubret, Jacques Boyer et même Daniel Guichard !- "Mon vieux").


On retiendra de son oeuvre des dizaines de chansons d'amour, "Deux enfants au soleil", "Ma Môme", "Maria", mais aussi des textes sur Federico Garcia Lorca, Pablo Neruda (voir la vidéo ici), Cuba et ses "guerilleros" ...). Jean Ferrat a aussi chanté la shoah ("Nuit et brouillard"), la révolution ("Potemkine") ou encore la nature ("la montagne", "Les Saisons", "Le Châtaignier", " Aimer à perdre la raison"...).


Ecoutez ici Jean Ferrat et Les Années Barclay

 

Sources : L'actualité de Lyon en France

 

Commenter cet article