Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

4 décembre 2002 Cinéma

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51MKNJ6VV9L._SL500_AA300_.jpgArchives - Longtemps considérée comme la plus belle femme du monde, Ava Gardner fut l'une des stars les plus emblématiques, faisant rêver des générations de cinéphiles. Héroïne d'une histoire d'amour passionnée avec Frank Sinatra, elle fit perdre la tête à quelques amants notoires. Elle fut une comédienne accomplie, bien qu'elle s'en défendît, tant on s'acharna à commenter l'agitation de sa vie privée au détriment de ses performances les plus achevées. Ava Gardner méritait un hommage à la hauteur de son aura. Malgré l'abondante littérature qui lui a été consacrée, jamais aucun livre n'avait mis en lumière les correspondances entre sa vie et ses rôles à partir de ses plus belles photographies. Ce livre est un bel hommage à celle qui projeta, malgré elle, la magie du rêve hollywoodien sur les écrans de cinéma de l'immédiat après-guerre. Sa beauté rehaussait chacun de ses films au rang des chefs-d’œuvre nécessaires. Aujourd'hui encore, la regarder, c'est accéder à un monde où le sublime est quotidien. Où qu'elle se trouve, sur un misérable lit, entourée de gangsters (Les Tueurs), dans la jungle de Mogambo ou dans le rêve du Hollandais volant (Pandora), Ava Gardner transfigure le moindre objet, transcende la réalité et élargit les murs étouffants du cinéma américain. Joseph L. Mankiewicz dans La Comtesse aux pieds nus, George Cukor dans La Croisée des destins, John Huston dans La Nuit de l'iguane et Albert Lewin dans Pandora, ont eu le génie de hisser ce personnage hemingwayen sur un piédestal mythologique : le seul qui soit à la hauteur de cette star inaccessible et vulnérable, comblée et insatisfaite, enchanteresse et désenchantée, déesse en rupture d'Olympe, égarée sur terre pour son malheur.

GILLES DAGNEAU est réalisateur. Nominé aux Césars dans la catégorie " meilleur court métrage " pour Le Bridge (1987), il réalise, depuis 1989, des documentaires dans la région du Pacifique Sud. On lui doit notamment un film sur le leader indépendantiste kanak Jean-Marie Tjibaou (1997). Il travaille actuellement en qualité de chef monteur à RFO Polynésie et prépare un moyen métrage de fiction Tianô, la parole déchirée. Gilles Dagneau a été rédacteur pour La Revue du Cinéma, La Saison Cinématographique, Cinéma 80 et 81 et Les Fiches de Monsieur Cinéma. Il est l'auteur d'une biographie de Dustin Hoffman publiée chez PAC en 1981.

Ava, la femme qui aimait les hommes

Ava, la femme qui aimait les hommes

article - 02/05/12 - Ava, la femme qui aimait les hommes - Document 30/03/2012 - Ava débarque à Los Angeles en 1941. Elle a dix-sept ans, la beauté du diable, un accent du Sud à couper au…

 

Elizabeth Gouslan consacre une biographie alerte à cette anti-Marilyn.

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782221125397.jpgC'était une femme libre et dangereuse. Une déesse insolente. Une vamp scandaleuse qui n'en faisait qu'à sa tête. Sous la plume alerte et attentive d'Elizabeth Gouslan, Ava Gardner (1922-1990) devient «un rêve rimbaldien», celui d'Une saison en enfer: «Un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère. - Et je l'ai injuriée.» Ava. La femme qui aimait les hommes raconte tout de cette fille d'un fermier de Caroline du Sud, qui avalait encore les «r» quand elle débarqua à Los Angeles en 1941.

 

Tous les hommes tombèrent sous le charme de cette brune mince, élancée, à la taille de guêpe, au regard de myope flou et soyeux mettant en vedette ses yeux clairs en amande. L'acteur Mickey Rooney s'y noya. Puis le musicien Artie Shaw et le milliardaire Howard Hughes. C'est à Robert Siodmak qu'elle doit son premier grand succès, en 1946, dans Les Tueurs, avec Burt Lancaster. Mais son grand amour, ce fut The Voice, Frank Sinatra.

 

Au fil des chapitres se dessine le portrait d'une belle rebelle de Hollywood. Une anti-Marilyn. Ava Gardner collectionna les chefs-d'œuvre par inadvertance. À l'instinct. Du fabuleux Pandora à La Comtesse aux pieds nus, de Mogambo aux 55 jours de Pékin, en passant parLes Neiges du Kilimandjaroou bien sûr La Nuit de l'iguane, en 1964, celle qui fut surnommée «le plus bel animal du monde » traversa l'histoire du cinéma américain comme un feu de prairie. Grace Kelly, qui l'aimait beaucoup, dira d'elle: «Ava est une des actrices les plus intéressantes de Hollywood, car, outre son talent, elle a toujours rejeté le système. » La dernière star hollywoodienne? Non. Mais celle qui donna à des générations entières d'adolescents l'envie d'ouvrir la boîte de Pandore.

 

Ava. La femme qui aimait les hommes, d'Elizabeth Gouslan, Robert Laffont,
336 p., 21 €.

 

 

  1. La beauté d'Ava Gardner - Alain Souchon - Vidéo Dailymotion

    ► 2:10► 2:10
    www.dailymotion.com/.../x3hb6n_la-beaute-d-ava-gar...14 nov. 2007 - 2 min
    Hymne à la beauté d'Ava Gardner. ... Tous les tags. Ava, Gardner, Alain, Souchon, country:FR, creation ...
  2. Ava Gardner - Vidéo Dailymotion

    ► 5:43► 5:43
    www.dailymotion.com/.../x4lhso_ava-gardner_shortfil...4 mars 2008 - 6 min
    www.ava-gardner.blogspot.com. ... Tous les tags. country:FR, Ava, Gardner, The, Hucksters, Jack ...

Commenter cet article