Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.historia.fr/sites/default/files/imagecache/article_web_image_paysage_full/content/image/paysage/balises-sur-le-trieux-h-rivie-re.jpgDans les Côtes-d’Armor, embarquez sur un voilier traditionnel pour une croisière d’une journée dans l’estuaire de la rivière du Trieux,face à l’archipel de Bréhat.

 

En partenariat avec le musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc, les offices de tourisme de Paimpol et de la presqu’île de Lézardrieux ainsi que trois sociétés locales, organisent des navigations à bord de vieux gréements. Quatre voiliers traditionnels de pêche ont été réaménagés pour accueillir une soixantaine de passagers : La Nébuleuse, un ancien langoustier, l’Enez Koalen, un lougre (caboteur à trois mâts) typique du port de Loguivy tout proche, l’Eulalie, un sardinier et l’Ausquémé, un cotre, vous attendent. Comme dans les toiles des peintres Henri Rivière (1864-1951) et Paul Signac (1863-1935), ils remontent jusqu’à la mer les méandres du splendide estuaire du Trieux, balisé par des tourelles, le long d’un paysage de falaises escarpées, couvertes de forêts et d’ajoncs. La promenade nautique se poursuit ensuite dans l’archipel de Bréhat, l’île aux fleurs et aux oiseaux. Une manière de découvrir un très ancien patrimoine maritime breton dans cette belle région rurale et marine. Mais aussi de s’entraîner, si vous n’êtes pas un navigateur aguerri, à tenir la barre, hisser et affaler les voiles ou border les écoutes...


Légendes et crédits des illustrations :


1 – L’Eulalie dans l’archipel de Bréhat


2 – « Balises sur le Trieux » d’Henri Rivière, 1908. Crédit : Serge Goarin ADAGP Paris 2012.

 

Par Véronique Dumas

Balades sur un vieux gréement breton

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe 09/06/2012 13:48

Bonjour monsieur Poisson,

Puisque vous parlez des Gueules cassées.
En ce moment on fait remarquer que la TVA ne s'applique pas aux opérations de chirurgie esthétique et certains proposent de changer la loi pour appliquer la TVA.
Sans entrer ici dans ce débat, il est peut-être opportun de rappeler qu'à l'origine la chirurgie esthétique a été conçue pour redonner un visage aux grands blessés de guerre tels que les Gueules
cassées de la Première Guerre mondiale.

L'évocation des Gueules cassées me rappelle que mon père m'a dit avoir eu autrefois comme professeur de mathématiques à Polytechnique Gaston Julia, lui-même Gueule cassée, qui, les multiples
opérations pour lui remplacer le nez ayant toutes échoué, dût porter le reste de sa vie, à partir de 1915, soit une soixantaine d'années ( il est mort en 1978 ) un masque de cuir recouvrant la zone
où manquait son nez.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Julia

Cordialement

09/06/2012 18:39



Laissé par : Philippe aujourd'hui à 13h48